Financez le séjour linguistique de votre enfant sans vous ruiner

0
Tout voyage à l’étranger implique un certain coût. Voici quelques astuces pour vous aider à réduire le montant de votre facture.

Ça y est, vous avez décidé de sauter le pas et d’envoyer votre enfant en séjour linguistique. De nombreux organismes s’offrent à vous : des indépendants comme EF Education First, Activa Langues, ou encore ESL, des organismes membres de l’Office (notamment Kaplan, WEP, CEI, SILC, Eurocentres), et des spécialistes fédérés par l’UNOSEL, dont LSI ou Action Séjours. Certains d’entre eux sont agréés Jeunesse et Sports et/ou immatriculés par Atout France. Sachez que pour payer le voyage de votre enfant à l’étranger, vous avez droit à plusieurs coups de pouce ! En effet, certains conseils départementaux et régionaux proposent des bourses aux collégiens et lycéens. Même si ces subventions ne couvrent pas systématiquement toute la durée du voyage, elles peuvent vous êtes très utiles. Vous pouvez aussi demander de l’aide à votre mairie. Certaines ont des enveloppes destinées à des séjours linguistiques. N’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la part de votre comité d’entreprise (CE). Vous êtes une famille nombreuse ? La Caisse d’allocations familiales (CAF) peut vous aider à financer le voyage de votre progéniture avec des chèques vacances. Renseignez-vous cependant auprès de votre organisme de séjours linguistiques pour savoir s’il accepte ce moyen de paiement.
La bourse Erasmus + est une aide financière qui offre la possibilité aux étudiants de partir étudier à l’étranger pour une durée maximale de 12 mois. Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui souhaitent faire une année dans une école ou université à l’étranger. Attention, cette bourse n’est versée que deux fois au cours du cursus scolaire ! Adressez-vous à l’établissement scolaire de votre enfant ou à son organisme de formation pour vous informer sur les démarches à suivre. Pour les moins de 28 ans, il existe une aide à la mobilité internationale (bourse Crous). Cette aide financière mensuelle s’adresse aux étudiants boursiers qui souhaitent faire entre deux et neuf mois consécutifs d’études ou de stage à l’étranger dans le cadre de leurs études supérieures. Rapprochez-vous du service des relations internationales de l’établissement de votre enfant pour faire une demande d’aide à la mobilité, accompagnée d’un projet international. À noter que cette bourse prend en compte la durée du séjour et les spécificités du pays d’accueil.

Placer pour payer le voyage

C’est le bon plan pour partir à l’étranger sans trop de sous en poche ! Plusieurs solutions s’offrent à votre enfant. Il peut par exemple devenir fille ou garçon au pair. Hébergé et nourri par une famille sur place, il devra en échange garder les enfants et réaliser quelques tâches ménagères. Durant son temps libre, il pourra en profiter pour se balader et découvrir la ville dans laquelle il vivra le temps de son séjour. Et si vous optez pour la formule séjours demi-pair + cours, votre ado pourra suivre des cours au sein d’une école de langue en complément de son job au pair.
Participer à l’entretien ou à l’animation d’un summer camp à l’étranger, c’est une autre solution pour voyager pas cher. Votre enfant sera nourri et logé pour environ 800 euros les trois mois et en plus il gagnera environ 1 500 euros. Intéressant, non ? Pour profiter de cette formule, rendez-vous sur les sites des organismes linguistiques dans la rubrique Offres d’emploi. Enfin, votre adolescent peut tout simplement trouver du travail sur place pour assumer tous les frais de son séjour. Certains organismes placent en effet dans des entreprises partenaires les jeunes Français motivés pour travailler à l’étranger. Trouver un job sur place devient ainsi un jeu d’enfant !

Et l’argent de poche ?

Enfin, n’oubliez pas que votre enfant aura besoin d’argent de poche. Il faut compter 150 euros en moyenne par semaine pour la vie sur place, même si le prix du séjour linguistique comprend le logement, les visites et les repas. Cette somme permettra à votre enfant de payer certaines activités optionnelles et bien sûr faire une petite session de shopping ! Proposez-lui de récolter cet argent lui-même, ça le responsabilisera davantage. Pour arriver à ses fins, il pourra par exemple casser sa tirelire ou vendre des affaires dont il ne se sert plus. Une façon simple et rapide de se faire des sous ! n

Anna Ashkova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.