Dossier : Vos enfants en 2030

0

Préparez leur réussite

On dit que le métier qu’exercera votre enfant en 2030 n’existe pas encore aujourd’hui. Cette projection toute simple laisse apercevoir la vitesse à laquelle les structures sociétales évoluent depuis deux décennies. Nous sommes pris dans un tourbillon tel qu’il est légitime de s’interroger : quelles seront les exigences de la société en 2030 ? Quelles qualités seront absolument nécessaires à votre enfant pour trouver sa place dans le nouveau monde ? Qu’exigera de lui le marché du travail ? Une seule question se pose à vous : aurez-vous su le préparer ? Voici les points clés à prendre en compte pour faire de lui une personne de son temps.

Encourager sa quête de sens !

L’argent serait le premier moteur des jeunes selon 53% des Français*. C’est pourtant mal connaître le fond de leur pensée.

Les clés du psychisme pour vivre mieux

Comprendre sa propre histoire. Et si telle était la clé d’une vie parfaitement apaisée, libérée des névroses, psychoses et troubles divers de la personnalité ou de l’apprentissage ? Les progrès continus des spécialistes ne cessent de nous enseigner une chose : connaître et comprendre son histoire personnelle permet de vivre mieux.

Encourager le rêve, favoriser la motivation

Encourager le rêve des ados, en voilà une drôle d’idée ! Et vous qui rêviez qu’il devienne pragmatique, efficace, qu’il ait les pieds sur terre… Devrez-vous renoncer à tout ça pour l’encourager à suivre une idylle ? Pas sûr. Le rêve seul peut provoquer la motivation.

Poser les jalons de l’autoréalisation

Pas facile de renoncer aux rêves que l’on a formulé pour son enfant depuis ses plus jeunes années. Au fil du temps, il en vient à exprimer ses propres projets, ses goûts, ses aptitudes… à cent lieues de ce que ses parents imaginaient pour lui ! Accompagner votre ado vers cette autoréalisation est un enjeu important.

Orientation : Retour vers le futur ?

Comment aider nos enfants à faire les bons choix alors qu’ils exerceront des métiers qui n’existeront que dans quelques années ?

La transmission des savoirs n’est pas démodée

Les parents doutent de l’efficacité de l’école à accomplir sa mission d’instruction, on peut donc légitimement s’interroger sur son rôle. Quant aux enfants, puisque tout le savoir est accessible en ligne, comment les convaincre de l’intérêt de l’école ?

Libre et maître de son destin

Rien ne séduit plus un ado que l’idée d’être libre. S’il associe bien souvent ce terme à l’autonomie, qui lui permet de s’affranchir de ses parents, à vous de lui en faire découvrir la véritable signification. Être libre c’est avant tout être maître de soi.

L’équipement ne fait pas tout

Comment les écrans, les Moocs et toute la révolution numérique ont-ils révolutionné les manières d’apprendre durant ces dix dernières années ?

Adopter une hygiène de vie saine

Il est difficile d’adopter une hygiène de vie irréprochable. Et pourtant, elle est essentielle pour être en bonne santé. Depuis 2007, le site internet « MangerBouger » délivre des messages-informations sur la nutrition à la télévision pour inciter les Français à manger sainement. Et depuis, les slogans sont utilisés : « Manger 5 fruits et légumes par jour », « Manger moins gras, moins sucré, moins salé », etc. Mais appliquons-nous ces conseils ? Malgré des efforts en matière de sport et d’alimentation, selon un sondage OpinionWay, 76 % des Français se considèrent en bonne santé, alors que 30 % sont en surpoids, et 16 % sont obèses. Il y a alors un véritable problème d’hygiène de vie, qu’il faut à tout prix améliorer. Prendre soin de sa santé est plus facile que ça en a l’air.

La culture, un accès au beau et au bonheur

Qu’est ce que la culture ? Un ensemble de connaissances, de pratiques, de traditions, de savoir-faire, et de valeurs. La culture n’est pas innée mais elle s’acquiert. La culture est importante pour certaines personnes, et pour d’autres, cela les rend indifférentes. Nous avons de la chance en France, la culture est accessible à tous. Les bibliothèques, les musées, les monuments historiques sont des éléments qui nous apportent de la culture. L’école gratuite et surtout obligatoire de 6 à 16 ans nous installe déjà une bonne base de culture générale. Mais la culture fait-elle notre bonheur ? Donne-t-elle accès à la qualité ?

Marie Bernard

Laisser un commentaire