Chaque jour, les animaux sont abandonnés, battus et tués. De nombreuses associations luttent contre cette maltraitance. Et vous, que faites-vous pour aider vos petits frères poilus ?

Il ne se passe pas un jour sans que les médias ne décrivent pas un nouveau cas de maltraitance des animaux. Un petit chiot abandonné dans une voiture bouillante, les vaches en souffrance dans les fermes, les chats abandonnés dans les champs de maïs, les animaux torturés dans les abattoirs, les tigres du cirque du coin poussés à bout et maintenant les poules élevées dans des conditions plus qu’atroces. Nous regardons ces tristes vidéos, soufflons un coup : « Oh les pauvres ! Les chasseurs sont méchants, les responsables des abattoirs sont des monstres et les propriétaires des petits chiens abandonnés sont odieux ». Puis, nous oublions à tout jamais ce que nous venons de voir. Et qui sommes-nous après cela ? Pourquoi n’agissons-nous pas ? Pourquoi restons-nous les bras croisés à attendre qu’une association du quartier fasse notre travail ? Les animaux ne sont-ils pas les meilleurs amis de l’homme ?

Si vous êtes vraiment sensible à la cause animale, voici une sélection de différentes associations s’occupant de la protection des animaux. À vous de choisir celle qui vous plaît et de l’aider !

Un don peut sauver une petite vie

Selon la Fondation d’assistance aux animaux (FAA), chaque année, près de 100 000 animaux sont mis à la porte par leurs propriétaires. Au début le petit toutou amuse la famille, les enfants jouent avec lui et lui font des câlins. Puis, un jour, les parents se rendent compte que le petit toutou n’est pas aussi petit, c’est un grand chien. Il consomme autant qu’un être humain et en plus il faut l’amener régulièrement chez le vétérinaire. Ainsi, la solution de facilité est de le laisser dans la rue ou l’amener dans un refuge pour les animaux. « Les excuses sont toujours les mêmes : un déménagement, une séparation, la naissance d’un enfant… », explique Anne-Claire Chauvancy de la FAA. La fondation ne reçoit aucune subvention de l’État. Ses seules ressources proviennent de la générosité du public. C’est grâce à ses donateurs et légataires qu’Assistance aux Animaux peut créer de nouveaux établissements, et sauver toujours plus d’animaux. Étant reconnue d’utilité publique depuis 1989, les dons effectués sont déductibles des impôts à hauteur de 66 % pour l’impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu imposable) et de 75 % pour l’impôt sur la fortune (dans la limite de 50 000 €). Sur le site de la fondation, il est possible de télécharger le bulletin de soutien et ainsi de devenir donateur.

Donnez de votre temps pour des câlins tout doux

Si vous avez un peu de temps libre et que vous êtes un vrai « gaga » des animaux, vous pouvez aussi devenir bénévole. Pourquoi pas à la SPA ? Compagnie, soins, accueil des visiteurs, aide au nettoyage des modules, des boxes… Votre aide sera précieuse pour les petits pensionnaires. Vous pouvez contacter directement le refuge le plus proche de chez vous pour postuler. Réfléchissez bien car les animaux vont s’habituer à votre présence. Ils comptent sur vous !

Si vous préférez une mission plus importante, devenez une famille d’accueil pour l’association Les chiens guides d’aveugles de l’Ouest. Depuis 40 ans, l’association en lien avec les familles d’accueil et des éducateurs s’occupe de l’éducation de chiens en devenir de guides d’aveugles. Dès son plus jeune âge (2 mois), le petit chiot se prépare à devenir les yeux de l’homme. Au début, il est placé dans une famille d’accueil bénévole (pour une durée d’un an) qui se charge de lui donner une bonne éducation de chien de compagnie. Elle veille à sa propreté, qu’il ne mange pas sur la table, soit affectueux… Comme un enfant, du lundi au vendredi, le futur guide reste à l’école et le week-end rentre à la maison. À la fin de son apprentissage, le chien quitte sa famille d’accueil et retrouve son nouveau maître, une personne non-voyante.

Si vous avez peur de vous attacher au chien, cette mission peut s’avérer difficile pour vous. Pas de panique, vous pouvez quand même vous occuper des animaux. Par exemple, Anne-Marie Guiborat s’occupe, depuis 1999, des chats errants. Son jardin est presque devenu le vrai refuge pour ces petites bêtes. Elle a tout un îlot de chats ! Les petites bêtes y trouvent de la nourriture, un toit et des câlins. « Peu de gens le savent, mais les chats sauvages ne vivent en moyenne que cinq ans car ils ont beaucoup de difficultés à se nourrir, ils sont chassés et tués par des pièges », raconte la gentille dame. Jusqu’en janvier 2016, Anne-Marie s’occupait elle-même des chats, les nourrissait et les soignait en les amenant chez le vétérinaire. « Malheureusement, tous les vétérinaires ne sont pas prêts à vous faire des prix et toutes les associations ne sont pas toujours disponibles pour vous aider si vous n’avez pas l’attestation de la mairie. Il est très difficile de s’en procurer une, d’ailleurs », soupire Anne-Marie. In fine, elle a trouvé l’association Patachat à Caen. Anne-Marie est devenue bénévole de cette association. Cette dernière lui prête des trappes pour attraper les chats sauvages en vue de les stériliser. « Je les amène ensuite à la clinique Vétérinaire de Lebisey à Caen où le vétérinaire facture l’association à demi-tarif, stérilise les chats et leur pose des puces électroniques », explique Anne-Marie. Les animaux sont ensuite relâchés dans leur secteur habituel, en général près de la maison du bénévole qui les nourrit tous les jours. « De temps en temps, l’association m’aide et me donne des croquettes pour les chats », souligne Anne-Marie.

Des grandes actions pour des grandes bêtes

Si vous souhaitez participer à des projets de plus grande ampleur, la Fondation 30 millions d’amis vous accueille à bras ouverts ! Sensibilisation, responsabilisation, engagements, actions et luttes en faveur de la défense des animaux : 30 millions d’amis, c’est plus de 30 ans d’amour et de protection au terme d’une incroyable aventure qui reste aujourd’hui inégalée dans l’histoire de la protection animale. Sur son site, vous pourrez trouver de nombreux combats que mène la fondation : condamnation de la corrida, respect des animaux de la ferme, abolition de l’expérimentation sur les animaux, lutte contre le massacre des animaux pour de la fourrure… Choisissez l’action que vous souhaitez soutenir, faites des dons et/ou signez des pétitions.

Première organisation mondiale à s’être engagée dans la protection de la nature, le WWF agit dans le monde entier pour conserver les écosystèmes et protéger les espèces. En effet, chaque jour, de nouvelles espèces sont menacées. Pourquoi ne pas en adopter une ? Plus qu’un simple achat, l’adoption symbolique d’animaux vous permet de contribuer de manière durable et active aux combats que mène le WWF à travers le monde. Pour agir avec WWF et protéger vos espèces préférées, vous pouvez acheter dès maintenant un des cinq kits d’adoption. Adoptez un panda, un chimpanzé, un éléphant, un tigre ou un ours polaire ! Chaque kit se compose d’une peluche de 18 cm, mais aussi d’un certificat d’adoption symbolique et personnalisable après l’achat, d’un poster descriptif de l’espèce adoptée, d’un bon d’adoption durable qui vous permet de prolonger votre engagement et votre soutien à l’espèce !

Anna Ashkova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.