Temps de lecture estimé : 3 minutes

Donner de l’argent de poche à ses enfants est souvent considéré comme une étape cruciale dans leur éducation financière. Pourtant, lorsque l’on saute le pas, s’invitent nombre d’interrogations. À quel âge commencer ? Quelle somme octroyer et à quelle fréquence ?

L’entrée dans l’adolescence marque le moment où la plupart des enfants reçoivent de l’argent de poche – l’Insee le constatait déjà en 2001 ! Aujourd’hui, l’âge moyen du premier argent de poche se situerait autour de sept ans – même si évidemment tous les enfants n’en reçoivent pas, notamment faute de moyens des parents.

POURQUOI DONNER DE L’ARGENT DE POCHE ?

L’argent de poche
s’invite comme une
opportunité éducative

Oui, donner de l’argent de poche aux enfants constitue un moyen efficace pour leur apprendre la gestion financière. Et tout ce qui peut en découler, comme la valeur de l’argent ou la notion de responsabilité. Dit autrement, l’argent de poche s’invite comme une
opportunité éducative, en plus d’enseigner la valeur monétaire des choses, cela peut aider les enfants à comprendre l’effort requis pour gagner de l’argent. Une fois cet argent reçu, ils peuvent ainsi établir des priorités dans leurs dépenses.

Cependant, essentiel d’adapter cette approche à l’âge de l’enfant. Car l’argent de poche aura un impact psychologique sur votre bambin ! Comment gèrera-t-il cette nouvelle responsabilité ? Parfois, la gestion de l’argent entraîne du stress chez les jeunes s’ils ne sont pas préparés – ou s’ils se sentent contraints vis-à-vis de cette nouvelle responsabilité.

COMBIEN ET QUAND DONNER ?

Lorsqu’on parle de montant et de fréquence, il n’existe pas de règle écrite. Chaque famille décide en fonction de ses propres critères. Pour les plus jeunes, des petites sommes données de manière régulière peuvent être plus utiles pour leur apprendre à économiser pour des objets qu’ils désirent. Cela leur permet de saisir la notion de patience et de récompense différée. D’un autre côté, pour les adolescents plus âgés, des montants plus conséquents peuvent leur offrir une plus grande autonomie dans la gestion de leur argent, tout en les incitant à être plus responsables dans leurs dépenses.

Les montants octroyés varient donc évidemment en fonction de l’âge de l’enfant. Le baromètre « Les adolescents et l’argent » offre une perspective sur les sommes données : de 24 euros par mois pour les 10-12 ans à 56 euros pour les 18 ans et plus. Avant, pour les 6-10 ans par exemple, on initie. Mais encore une fois, ces chiffres ne sont qu’à titre indicatif et varient même selon les régions, et l’âge des parents. Donner un peu moins, « c’est un apprentissage de la frustration et donc de la valeur du manque », nous confiait en
2022 la psychopédagogue Florence Millot.

 

L’ARGENT DE POCHE : UNE RÉMUNÉRATION ?

Ne pas lier cet argent
systématiquement à la
réalisation de tâches

Gare toutefois à ne pas lier cet argent systématiquement à la réalisation de tâches. Et ainsi bien faire comprendre aux enfants que certaines activités participent simplement à la vie familiale, et qu’elles n’ont pas besoin d’être rémunérées. On le sait en revanche, l’argent de poche s’inscrit aussi dans certains cas comme une récompense : selon une étude réalisée en 2021 par PixPay sur son panel de clients, la première « mission » synonyme d’argent de poche pour les ados était le fait d’avoir de bonnes notes au collège, et ce, devant du bricolage, la participation à la cuisine ou au ménage. La version 2023 de la même étude souligne que les adolescents peuvent aussi garder leurs frères et soeurs contre de l’argent, s’occuper d’un animal de compagnie ou encore être récompensés pour avoir participé aux tâches ménagères.

Enfin, où garder cet argent de poche ? Parmi les options retenues : tirelires, porte-monnaies traditionnels, ou encore comptes bancaires spécifiques pour enfants ou adolescents (dans ce troisième cas, apprend-on aussi bien la valeur de l’argent aux enfants ?) Chaque méthode offre des leçons différentes sur la gestion de l’argent et doit être adaptée à l’âge et à la compréhension de l’enfant. Cela reste donc à vous de voir ce qui convient le mieux à votre enfant ! ALYSON CABROL

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.