Bienheureux l’enfant loin de ses parents ?

Vous hésitez encore… Lisez-donc ce florilège de bonnes raisons pour éviter à votre enfant de passer à côté d’expériences inoubliables. D’ailleurs, les avantages de le laisser partir en colonie ne le concernent pas uniquement… bien évidemment !

Des humeurs incorruptibles

Dans les faits, lorsque quelqu’un transmet ses émotions toxiques, de type explosion de colère, menaces, insultes, dédain ou dégoût… cette personne active les circuits similaires de ces mêmes émotions chez l’autre. Dit autrement, si vous êtes entrés dans une ire irascible, il y a de fortes chances que votre interlocuteur ne joue pas la carte de la diplomatie. « Nous «attrapons» les émotions fortes comme nous attrapons un virus, ce qui nous donne l’équivalent émotionnel d’un bon rhume », écrit Daniel Goleman.

15 services qui changent la vie des parents !

Pourquoi faire soi-même lorsqu’on manque de temps et qu’on peut déléguer ? Trouver « la perle rare » est la nouvelle promesse faite par les entreprises de services à la personne.

Quelques astuces pour lutter avec les gros mots

Malheureusement aujourd’hui, les gros mots font partie du langage courant de notre société. Nos enfants peuvent les entendre partout, à commencer par l’école. Ils se montrent d’ailleurs souvent grossiers pour faire comme les autres, pour être reconnus et acceptés par leurs pairs. Mais que faire lorsqu’ils nous lancent ces mots vilains à la figure ?

Chats & chiens : des vertus insoupçonnées

« Si je préfère les chats aux chiens, c’est parce qu’il n’y a pas de chat policier »

Comment la théorie du genre fait son chemin à l’école

Polytechnicienne, mariée et mère de quatre enfants, Esther Pivet est la coordinatrice du collectif VigiGender1, qui assure un travail d’information auprès des parents et des enseignants sur la diffusion de la théorie du genre à l’école. Dans son ouvrage Enquête sur la théorie du genre, publié fin février aux éditions Artège, elle lève le voile sur cette idéologie qui règne encore sur l’école de nos enfants.

Psychologie parler de ses émotions pour mieux les gérer

La gestion des émotions primaires est souvent un aspect sous-estimé de notre construction personnelle. Adulte, parce que nous avons peur d’être jugés ou simplement parce que les interactions sociales sont pour la plupart aseptisées, manifester ses sentiments est souvent considéré comme une faiblesse.

Aidez votre enfant à finir son assiette sans le forcer

Enfin, cuisinez avec votre enfant ! Selon une étude Nestlé, publiée dans le magazine Appetite en 2014, les enfants qui participent à la préparation de leur propre repas mangent plus de légumes que ceux qui ne sont pas impliqués dans la cuisine. L’étude a également révélé que le fait d’aider à préparer un repas permet à l’enfant d’apprécier davantage son plat. N’oubliez pas, cuisiner en famille ne permet pas uniquement à votre enfant de mieux manger, ça l’aide aussi à découvrir de nouvelles saveurs, créer des recettes et bien sûr passer du temps à vos côtés.

Comment favoriser et développer l’autonomie de l’enfant ?

À partir de 5-8 ans, apprenez à votre enfant à régler ses conflits pour qu’il ne se cache pas derrière vous toute sa vie. Vous devez juste l’aider à poser les mots sur ses sentiments et à réfléchir à une solution.

EN VENTE ACTUELLEMENT

Couverture numéro Parenthèse en cours

Trouvez votre kiosque

S'ABONNER

Hypersexualisation des petites filles

Les petites filles sont-elles en voie de disparition ? Maquillées et habillées comme des adultes, accros à la lingerie, exagérément soucieuses de leur apparence dès 8 ou 10 ans, les « lolitas » interrogent. Et inquiètent. Par Sarah CASTILLES

Des boîtes de nuit pour les 15-17 ans

Les adolescents souhaitent sortir de plus en plus jeunes, et leurs parents se retrouvent démunis face à ces demandes insistantes. Dès lors, quelle position adopter ? Les laisser faire ou au contraire tout verrouiller et n’autoriser aucune soirée sans adultes pour surveiller ? Une solution intermédiaire pourrait convenir aux deux parties : le safe clubbing. Enquête sur un phénomène en plein essor qui fait ses premiers pas en France.

Mon ado ment comme il respire !

« Notre fille Nina, 14 ans, passe son temps à nous mentir. Qu’il s’agisse de ses sorties, ses résultats scolaires ou sur des sujets totalement bénins, elle semble incapable de dire la vérité ! », confie Dominique, mère de trois ados.

VIE QUOTIDIENNE

Loisirs sans contraintes ?

Certaines activités comme les séjours linguistiques et sportifs visent à ajouter des cordes à l’arc ludique en parlant une langue étrangère et en pratiquant un sport apprécié. Cela dit, d’autres choix sont possibles durant l’année scolaire.

Faites tester 2 sports en 1 à votre ado

Nouvelle discipline venue des États-Unis, le sup-yoga consiste à adopter des positions de yoga sur une planche au grand air, en lac, en rivière ou en mer. Une vraie invitation à la zen aptitude !

Lutter contre la sédentarisation avant tout

Ceux qui ont eu un grand prématuré ont par exemple appris à être obsédés par les bactéries ; mais les risques actuels sont ailleurs », précise Adeline Rioux, pédiatre à l’hôpital nord-ouest de Villefranche dans le Rhône. Selon elle, la suppression des bacs à sable est symptomatique : « Les saletés n’ont pas un impact sur les enfants au quotidien. Nous ne vivons plus à la ferme. Le monde dans lequel nos bambins évoluent est toujours plus aseptisé à ce niveau, protecteur grâce aux vaccins. Les petits bouts sont moins victimes de bactéries et ceux qui vivent dans une bulle ne développent pas leur immunité.

Nutrition : les règles vitales

Le Dr Saldmann est-il végétarien ? Sans ambiguïté, non, même si son alimentation carnée est des plus mesurée. Que préconise-t-il chez l’enfant dont les parents, végétariens ou véganes, imposent ce même régime à leur progéniture ?