Ceux/celles qui vivent le mieux le confinement sont quasiment 2 fois plus nombreuses à rapporter une hausse de leur activité sexuelle (+ 14 %) que les personnes qui vivent mal cette période de confinement (+ 8 %).

AssessFirst, solution de recrutement prédictif – dans quelle mesure les candidats et les employés réussiront et s’épanouiront dans leur travail –, a conduit une enquête auprès de 1 594 personnes, afin de comprendre comment elles vivaient cette situation inédite.

Après 15 jours de confinement,

  • 1 personne sur 5 (18 %) vit le confinement comme une situation stressante au quotidien.
  • 4 personnes sur 5 considèrent le confinement comme une situation neutre (39 %), voire agréable (43 %).
  • Parmi elles, 13 % des personnes déclarent prendre beaucoup de plaisir à la situation actuelle.
  • 1 personne sur 2 vit le confinement en famille, dont plus de la moitié avec des enfants.
  • Près d’une personne sur 3 (31 %) traverse cette situation en couple.
  • 18 % des personnes interrogées sont en revanche totalement seules. Le reste des personnes interrogées passe le confinement entre amis.
  • Pour les 2/3 des personnes (67 %), la situation de crise que nous traversons a fait naître certaines réflexions quant à leur façon de voir le monde ainsi que leurs priorités (réflexion sur soi, sur la place du travail, le rapport à la, consommation, etc.).
  • Les personnes qui vivent le mieux le confinement sont quasiment 2 fois plus nombreuses à rapporter une hausse de leur activité sexuelle (+14 %) que les personnes qui vivent mal cette période de confinement (+8 %).

Le ressenti des Français/es sur le télétravail
Avant l’annonce du confinement,

  • 2/3 des personnes interrogées n’avaient jamais (40 %) ou presque jamais (25 %) télétravaillé.
  • 1 personne sur 5 télétravaillait au moins une fois par semaine.
  • 1 tiers des personnes interrogées (34 %) continuent à interagir plusieurs fois par jour avec leur entourage professionnel. Elles sont en revanche 15 % à n’avoir aucun contact avec qui que ce soit…
  • 1 personne sur 2 (49 %) estime qu’elle est aussi efficace en télétravail que lorsqu’elle est physiquement présente dans son entreprise. 31 % des personnes pensent être moins efficaces et 1 personne sur 5 (20 %) estime être plus efficace.

• Alors qu’un peu plus de 2/3 des personnes interrogées (69 %) pensent plutôt que leur entreprise parviendra à se relever de cette crise, 11 % pensent que cela sera très compliqué, voire que la crise sera fatale à leur organisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.