Pourquoi un ado ment-il ?

Alain Braconnier dénombre cinq raisons pour lesquelles Nina a recours au mensonge.

  • Le mensonge peut avoir une fonction utilitaire. Elle veut éviter une sanction et pouvoir continuer à désobéir aux règles posées par ses parents.
  • Elle peut avoir honte de son attitude. Nina sait qu’elle a fait quelque chose de mal et ne souhaite pas que cela se sache.
  • Elle peut vouloir attirer l’attention de ses parents. Elle cherche dans ce cas à les faire réagir afin qu’ils s’occupent d’elle. Le mensonge est ici provocateur et s’assimile presque à un jeu.
  • Le mensonge peut lui servir à se faire valoir. Nina veut donner une image valorisante de sa personne. Elle invente des exploits ou des bonnes notes afin d’être admirée.
  • Elle peut vouloir protéger son intimité. C’est une adolescente, elle commence à construire sa propre vie. Elle cultive ses secrets et souhaite tenir ses parents à l’écart.

Donnez le bon exemple !

Ne mentez pas vous-mêmes ! N’inventez pas de fausses excuses devant vos enfants pour éviter de vous rendre à un dîner rébarbatif ou négocier le retrait de votre contravention !

Ni trop intrusif, ni trop sévère, ni trop libéral

Dominique doit se demander si elle n’est pas trop intrusive. « L’adolescent a besoin de cultiver son jardin secret, explique Alain Braconnier. Si ses parents tentent d’entrer dans son intimité, il sera amené à mentir pour se protéger. »

Des parents trop sévères risquent également de pousser leur enfant au mensonge. Cerné par les interdits, il les transgressera et mentira pour ne pas être puni.

Et des parents trop laxistes susciteront la même attitude, prévient notre expert. L’ado mentira pour qu’on lui fixe les limites dont il a besoin pour se construire ! »

Ne pas laisser passer

Souligner les petits mensonges. Un petit mensonge ne doit pas être transformé en faute capitale par les parents mais ces derniers doivent montrer qu’ils ne sont pas dupes. « Il est important de faire comprendre à son enfant qu’on sait qu’il nous ment sans pour autant dramatiser », conseille Alain Braconnier.

Ne pas tolérer les gros mensonges. En revanche, si les men- songes de Nina deviennent systématiques ou portent sur une affaire grave, la consommation de drogue par exemple, ses parents doivent être très fermes. « Dans ce cas, ils doivent dire à leur fille qu’ils ne peuvent plus avoir confiance en elle. Elle doit respecter l’interdit qui a été posé, en comprendre les raisons, faute de quoi elle se met en danger et se sentira toute puissante. Elle continuera alors à la fois de désobéir et de mentir », préconise notre expert.

Lui apprendre à toujours dire la vérité

La vérité plus confortable que le mensonge. Lutter contre le mensonge c’est apprendre à son ado que dire les choses telles qu’elles sont ou telles qu’on les pense rend la vie plus agréable pour tous.

Vérité rime avec responsabilité. Un menteur se ment à lui-même et n’assume ni ce qu’il fait ni qui il est réellement. Dire la vérité c’est accepter d’être pleinement responsable de ses actes !

Quand le mensonge tourne à la mythomanie

Certains ados emportés par leurs mensonges répétés peuvent sombrer dans la mythomanie. Ils fabulent et simulent en permanence. Le recours au mensonge devient un véritable système duquel ils ne peuvent plus sortir. Ils perdent alors la confiance de ceux qui les entourent et se retrouvent seuls, isolés du reste du monde. « Dans ce cas, ils doivent consulter », conclue Alain Braconnier.

VRAI / FAUX

  • Les parents peuvent mentir devant leurs enfants à la condition que le mensonge soit anodin. FAUX
  • Des parents trop sévères poussent leur enfant à mentir. VRAI
  • Des parents trop laxistes sont moins exposés aux mensonges de leur enfant. FAUX
  • Les mensonges systématiques ne doivent pas être tolérés par les parents. VRAI
  • Les mensonges répétés peuvent conduire à la mythomanie. VRAI 

Etre parent aujourd’hui, Alain Braconnier, Odile Jacob, 21,90€.

 

Article réalisé par Elisabeth Caillemer du Ferrage, avec la collaboration d’Alain Braconnier, Psychanalyste

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne sais pas comment me comporter avec mon enfant de 17 ans qui me ment et fait des bêtises alors qu’il veut être pompiers volontaires et s’engager dans la marine ? Je suis complètement déboussolée…

Laisser un commentaire