L’Europe des déconfinements et la situation française

0

Un médecin français analyse les chiffres à partir de Wuhan (II).

Une équipe multidisciplinaire emmenée par le médecin français Guillaume Zagury piste l’épidémie jour après jour.

Il exerce à Wuhan et quelques autres villes chinoises et délivre chaque jour une précieuse information bâtie à coups de schémas et de chiffres qu’il diffuse à titre gratuit. Cet étonnant médecin français se nomme Guillaume Zagury, il est docteur urgentiste et docteur en médecine familiale.
Son « Analyse pays & régions » est alimentée par toute une équipe bénévole multidisciplinaire que soutiennent la Fondation Paul Bennetot (Fondation de la Matmut sous l’égide de la Fondation de l’Avenir), B Square, Tag Advisory, Daxue Consulting, avec l’aide de « compagnons de route » (Jérôme, Dr Benoît Rossignol, Gilles Langourieux…)

Pour suivre ses informations.

Son actualité du 11 mai pour la France se traduit par quelques tableaux légendés.

> Les dynamiques épidémiologiques (Est-Ouest) en Europe, les déconfinements à vitesse variable à la veille du déconfinement en France.

> France – D.Day, une dynamique favorable (70 décès le 10 mai, bilan le plus faible). Mais lente : toujours 500 nouvelles hospitalisations par jour malgré 55 jours de confinement. Effet ciseau en cours (hospitalisations : plus de sorties C + que d’entrées C +).

> Vison temporelle : nous suivons l’Italie avec 10 jours de décalage.
Évolution chronologique comparée des cas de réanimation France/Italie.

> Prévisionnel de déconfinement
Les lits de réanimation disponibles traduisent l’enjeu à partir du 16 mai : le système curatif aura beaucoup de mal à supporter une « seconde vague » C(+) avec les C(-) qui vont progressivement revenir (tension possible à partir du 16 mai).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.