Pas de seconde vague épidémique chez nos voisins

0

L’équipe multidisciplinaire emmenée par le médecin Français Guillaume Zagury n’observe pas de nouveaux pics épidémiques parmi les pays en avance sur nous.

Il exerce à Wuhan et quelques autres villes chinoises et délivre chaque jour une précieuse information bâtie à coups de schémas et de chiffres qu’il diffuse à titre gratuit. Cet étonnant médecin français se nomme Guillaume Zagury, il est docteur urgentiste et docteur en médecine familiale.

Son « Analyse pays & régions » est alimentée par toute une équipe bénévole multidisciplinaire que soutiennent la Fondation Paul Bennetot (Fondation de la Matmut sous l’égide de la Fondation de l’Avenir), B Square, Tag Advisory, Daxue Consulting, avec l’aide de « compagnons de route » (Jérôme, Dr Benoît Rossignol, Gilles Langourieux…)

Son actualité du 29 mai se traduit par quelques tableaux légendés.

  • France D. Day + 18 jours : les indicateurs (hospitalisations, patients admis en réanimation, décès) sont toujours au vert en France (l’Ile-de-France, Guyane et Mayotte restent encore en zone de surveillance orange). L’équipe du Dr Zagury voit le confinement comme une des mesures majeures expliquant cette dynamique positive. Et envisage l’immunité croisée, la température et l’humidité et le cycle naturel comme autres hypothèses explicatives.

  • La courbe française suit l’Italie avec 10 jours de décalage : l’évolution chronologique comparée des cas de réanimation France/Italie continue de confirmer le phénomène.

  • Après plusieurs mois de pandémie et un pic épidémique atteint dans la plupart des pays touchés, la crainte d’une nouvelle vague de contaminations est dans toutes les têtes. Selon l’analyse du Dr Zagury et de ses confrères, il n’en est rien pour l’instant. Aucune seconde vague n’est observée dans les pays en avance sur nous (Autriche, Suisse, Allemagne, Danemark, Finlande, République Tchèque, Grèce, Israël et Croatie).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.