Apparu dans de grandes villes qui ont assuré sa propagation, comme le Sars-CoV-2 aujourd’hui.

Futura Santé fête le 2 500e anniversaire du virus de la rougeole !

Le SarsCov-2 ne revendique que quelques mois d’activité, un peu jeune face à son ancêtre encore plus virulent, le virus de la rougeole, qui compte encore à son tableau de chasse dans le monde 140 000 victimes en 2018 (soit 15 % de plus qu’en 2017).

Comment connaît-on cette « vie » si longue ? Des virologues du Robert Koch Institute, en Allemagne, ont examiné la collection de poumons du musée de l’Histoire médicale de Berlin, conservés dans la formaline. Ils ont choisi celui d’un homme victime de la rougeole, mort en 1912, et ils ont reconstitué l’arbre phylogénétique du virus en le comparant avec d’autres virus contemporains et ceux d’animaux. Sachant que le virus humain de la rougeole descend d’un autre propre aux bovins et aux moutons, les chercheurs se sont aperçus que la transmission avait dû s’opérer vers 528 avant JC (moyenne de la fourchette). Elle correspond à l’apparition de villes de plusieurs centaines de milliers d’habitants en… Chine, en Inde, en Afrique du Nord et en Europe (dans de petites communautés, le virus s’épuise rapidement). Exactement la cause de la propagation furieuse du Sars-Cov-2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.