15 lieux magiques pour balades toute l’année

0

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Où les emmener ? En France, zoos, parcs, musées maillent le territoire dans une débauche de curiosités, découvertes, plongées dans l’histoire. Une cour de récréation grandeur… nature.

 

5 zoos terribles

Beauval, le grand tour

Comme une mascotte, un porte-bonheur, les pandas de Beauval s’épanouissent. Classieux, ils se targuent d’avoir pour marraine la Première dame de France. Ces honorables symboles de prestige ravissent les touristes de Beauval qui les photographient… en noir et blanc. Mais ces braves bêtes ne sont que quelques-unes des 35 000 espèces qui peuplent le Zoopark, sur près de 44 hectares, au cœur du Loir-et-Cher. Beauval, une savane reconstituée, peuplée d’une faune éparse et superbe, des tigres blancs aux koalas, des rhinocéros aux manchots, des chimpanzés aux otaries. Il faut l’avoir vu une fois dans sa vie.

 

La Flèche, l’expérience sauvage

En Sarthe, le zoo de La Flèche offre, au-delà du dépaysement, l’époustouflante surprise des rencontres sauvages. Quelque chose de plus authentique qu’ailleurs. Les espèces y sont très variées, l’impact écologique savamment étudié tant le cadre vise à s’éloigner le plus possible d’un parc d’attractions. Une réelle expérience pour des visiteur·ses qui trouvent leurs gîtes au cœur de cabanons de safaris. D’où, au petit matin, la surprise de côtoyer certaines des espèces les plus belles de la nature. Dont le loup. Qui laissent les poucets en paix.

 

Thoiry, sur la route avec les animaux

Outre son traditionnel parcours où l’on pérégrine à l’envie entre les animaux exotiques, le zoo de Thoiry, idéalement situé non loin de Paris, dans les Yvelines, propose d’embarquer en voiture à l’occasion d’un safari en immersion. Depuis l’habitacle du véhicule, on observe le ballet des antilopes, presque aussi bien qu’en pleine jungle tanzanienne. Et au-delà des bisons, « roulent » les zèbres, les autruches… Dépaysant ! Attention tout de même à ce qu’un ours ne grimpe pas sur le toit du véhicule, ça arrive parfois. L’aventure c’est l’aventure !

 

Océanopolis, les pieds dans l’eau

Tonnerre de Brest ! La cité bretonne, près de son port de plaisance, abrite en son sein un lieu mystérieux qui vous entraînera dans les profondeurs des abysses, à la découverte des océans, ce monde alternatif… Et tel le capitaine Némo, vous voilà entraînés au fin fond des récifs. Dauphins et requins s’y disputent l’attention. Sans oublier les tortues marines, toujours enchanteresses. Et voilà les raies, les phoques, les anémones… au milieu desquels nage napoléon ! Un poisson ainsi baptisé de ce nom impérial…

 

La Palmyre, un classique incontournable

Impressionnante cascade de la Palmyre, si haute et tonitruante, qui ouvre les portes du parc du fameux zoo de Charentes-Maritimes. Ouvert de Pâques à la Toussaint, cette institution vénérable ravit depuis des générations les familles de la côte atlantique. Le tigre, en majesté, reste l’indépassable totem du parc. Mais s’ouvrent aussi la partie aquatique et ses spectacles remarquables. La Palmyre mise aussi beaucoup sur les reptiles, qualifiés « d’envoûtants ». À croire qu’ils ont la cote !

5 parcs d’attractions… attractifs !

Parc Astérix, magix

Le Parc Astérix, ce complexe touristique impressionnant, au sud de l’Oise, à l’orée de la région parisienne, fait la part belle au virevoltant. Exemple tout trouvé : les montagnes russes (mais dans un décor égyptien) d’Oziris. Sans oublier Goudurix, le bien nommé manège, qui vous entraînera dans des loopings inversés des plus stupéfiants. L’ambiance reste tout de même familiale et les attractions pour tous les âges sont légion. Même si on préférera sans doute y emmener des adolescents que des tout-petits petits…

 

Disney, complet

Inégalable et inégalé, le plus grand parc d’Europe, qui tire sa renommée de l’univers à peu près infini de la marque Disney, ne vieillit pas d’une oreille de Mickey. Sans doute vos enfants, de tous les parcs de France et de Navarre, vous réclameront-ils d’abord de visiter celui-ci. Qu’ils aiment la Reine des Neiges, Star Wars ou le bon vieux Mickey Mouse, ils trouveront leur bonheur, du simple train filoguidé dans des contrées fantômes au lanceur de fusée Hyperspace Mountain… bouleversant. Le tout au travers de plus de 50 attractions séparées en deux parcs, eux-mêmes subdivisés en 9 « univers ». En perpétuel renouvellement, les quelque 15 000 employés du parc représentent une force de frappe sans équivalent. Points pratiques : les nombreux hôtels (eux aussi à thèmes). Et la gare TGV qui jouxte le parc, avec le fameux château.

 

Vulcania, grand magma

Associé au président Giscard d’Estaing (qui présida aussi aux destinées de la Région Auvergne), Vulcania, à une quinzaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, reste ce lieu atypique, au cœur d’une province trop méconnue. Il offre aux plus jeunes une expérience doublement profitable car divertissante et pédagogique. Vulcania initie son public au volcanisme, phénomène naturel le plus impressionnant qui soit.

 

Le Pal, un régal

Fromage et dessert. Pourquoi choisir, c’est vrai, entre visiter un parc d’attractions et un zoo ? Le Pal a l’avantage de combiner très utilement les deux. Situé dans l’Allier, il dispose d’une réserve animalière tout à fait honorable : tigres, éléphants, girafes… Ses attractions, elles aussi, s’avèrent des plus performantes, des manèges pour les tout-petits aux rutilantes montagnes russes. Mention spéciale pour le train suspendu qui passe au-dessus des animaux, moyen idéal pour surplomber d’un seul coup l’ensemble des espèces. Une ambiance familiale et sans chichi.

 

Le Futuroscope, non-stop

Longtemps très à la mode, le Futuroscope souffre aujourd’hui du progrès, dont il faut bien dire qu’il a évolué plus vite que lui. Aux tout début, lors de sa création en 1987, sous l’égide de René Monory, mécanicien automobile devenu président du Sénat, il avait pour mission de devenir « l’observatoire du futur ». Installé en Poitou-Charentes, le Futuroscope, après quelques déboires financiers, tente de s’offrir une seconde jeunesse. Originalité : bon nombre d’attractions font la part belle à la 3D. L’Aérobar, également novateur, offre de siroter un verre les pieds dans le vide, à 35 mètres de haut. Relaxant ?

5 musées et cités d’enfer

Cité des enfants (Philarmonie), à la Cité de la musique à Paris

L’éducation culturelle et artistique, si fondamentale, passe trop souvent au second plan. Pour y remédier, la nouvelle Philharmonie de Paris a créé un lieu nouveau et précurseur : la Philharmonie des enfants. Et de 4 à 10 ans, voilà les petits qui découvrent, par des expériences sensorielles, la grâce de la musique. Loin des cours de solfège, souvent barbants, tout est fait pour garder la notion de jeu et le plaisir de la création. Des percussions à la voix…

 

Muséum d’Histoire naturelle, de la théorie à la pratique

Au cœur du jardin des Plantes, le long des rives de la Seine, le Muséum d’Histoire naturelle est un lieu formidable pour une visite en famille. Sa grande galerie de l’évolution, particulièrement remarquable, offre en grandeur nature des fossiles de dinosaures et interroge notre monde sur les enjeux d’aujourd’hui, biodiversité en tête. En complément du musée, une visite à la ménagerie de Paris, juste à côté, invite à passer de la théorie à la pratique en découvrant des animaux dans leur milieu naturel. Mention spéciale pour le panda roux et surtout les orangs-outangs, véritables stars des lieux.

 

Musée de la Magie, curiosités et spectacle

Une échoppe de bois à l’atmosphère étrange, authentique et ancienne. De quoi se plonger tout aussi vite dans l’univers des prestidigitateurs, des tours de cartes et des lapins tirés du chapeau. Ce petit musée du cœur de Paris, très différent, dispose d’un cachet incomparable. Georges Proust, propriétaire des lieux, écume le monde à la recherche d’objets improbables à exposer dans son cabinet de curiosités installé au cœur du Marais, dans l’hypercentre parisien. Après un fabuleux dédale dans les caves de pierre, les enfants ont droit à un spectacle de magie plein de cachet, dans la plus pure tradition des cabarets parisiens.

 

Le Louvre Lens, même pour les tout-petits

Merveille de la décentralisation culturelle à la française (qui reste encore à s’accomplir), le Louvre Lens accueille, dans un écrin moderne, certaines des plus belles pièces d’un musée dont on peut dire sans chauvinisme qu’il est le plus prestigieux du monde. Pour ses dix ans (joyeux anniversaire !), son modèle parisien lui prête le célèbre Scribe accroupi, joyau du département d’égyptologie. La Galerie du Temps, remarquable d’épure, offre au regard une vaste promenade au cœur des siècles. Un peu exigeant pour les tout-petits ? Sûrement pas, tant l’émerveillement artistique se fait jour à tout âge…

 

Cité des Sciences et de l’Industrie

Lieu étonnant de l’est parisien, auprès du bassin de La Villette, la Cité des Sciences et de l’Industrie est l’un des lieux les plus propices aux découvertes enfantines. Vitrine du lieu, la Géode, immense sphère métallique qui accueille en temps normal des séances de cinéma d’un nouveau genre, avec écran incurvé pour une expérience immersive. Actuellement en travaux, elle laisse la place aux expositions impressionnantes de la Cité des Sciences, qui vont de l’espace à la robotique, du jeu vidéo à l’écologie, des mystères du cerveau à ceux de l’océan…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.