Handicap : insertion sociale et professionnelle, comment aider ceux qui en veulent ?

0

La France compte 12 millions de handicapés. Nombre d’entre eux souffrent de leur stigmatisation et aimeraient plus que tout participer pleinement à la vie publique. Un défi.

Vivre ensemble égaux et différents…

Que chaque personne en situation de handicap puisse vivre dans sa pleine citoyenneté, avec une autonomie maximale. Tel est le but de l’association Adapt. Grâce à elle, 14 000 personnes ont été accompagnées dans leur réinsertion sociale et professionnelle : la scolarisation des enfants, la sensibilisation du grand public, l’aide à l’embauche… L’organisme ne cesse de se réinventer pour trouver des solutions rapides et adéquates pour ses protégés. « Depuis que l’Adapt propose un espace emploi qui nous met en lien avec les entreprises engagées avec l’association, nous nous sentons comme les autres », se confie Julie. En effet la recherche d’emploi n’est pas une tâche facile, surtout pour les personnes touchées par un handicap. « Quand on parle d’une personne handicapée, on n’entend que handicap et on pense incompétence, difficulté à s’intégrer au collectif, à son poste de travail », a déclaré au micro de France 3 Antoine Malézieux, délégué régional pour l’Agefiph (l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle). Pour lui, le principal frein à l’emploi d’un salarié handicapé reste la représentation qu’on peut en avoir, alors que dans 70 % des cas le handicap ne se voit pas au travail. En effet, si nous prenions les malades de la mucoviscidose, nous ne saurions les identifier en les voyant dans la rue. Et pourtant deux millions de personnes sont atteintes par cette maladie rare et génétique qui touche les cellules qui tapissent différents organes tels que les voies respiratoires, le tube digestif, les glandes sudorales en altérant leurs sécrétions. Vaincre la Mucoviscidose les accompagne dans leur insertion professionnelle. Mis à part les divers conseils, ponctuellement, l’association organise des formations avec Pôle Emploi.

En France 56 % des personnes reconnues handicapées sont sans emploi. Partant de ce constat, dès sa création, la Fondation de France s’est mobilisée en faveur des personnes handicapées. Aujourd’hui, elle sensibilise le regard de la société et agit en faveur de l’égalité des droits entre personnes handicapées et personnes valides. Ses principales missions sont : permettre l’accès à tous les domaines de la vie (emploi, éducation, santé, sport et loisirs, culture, exercice de la citoyenneté…), reconnaître et respecter la vie affective, sexuelle, et aider les personnes handicapées dans leur rôle de parents. Il est possible d’aider la fondation en faisant un don, un legs et même de créer une fondation et ainsi rejoindre Fondation de France.

Le Handicap lourd n’est pas la fin d’une vie

Du 14 au 20 mars 2016, s’est déroulée la Semaine Nationale des Personnes Handicapées Physiques. Depuis 1995, elle contribue à renforcer la sensibilisation des Français au handicap et à l’action des associations dans ce domaine. À cette occasion l’Ordre de Malte était présent dans les rues de France afin de faire connaître ses quatre établissements médico-sociaux et son établissement sanitaire qui permettent aux personnes handicapées de vivre pleinement malgré leur maladie. En effet ces établissements leur proposent d’apprendre à conduire, les accompagnent dans l’aménagement de leur propre chez-soi et les aident à continuer leur investissement dans la vie civique (droit de vote, etc.). À son tour, Perce Neige soutient les personnes handicapées mentales. Sur le site de l’association, vous pourrez trouver quelques objets (jouets, bijoux) confectionnés par les résidents des maisons Perce-Neige. Pour les encourager, vous pouvez les acheter (l’argent ira à l’association). La réalisation des rêves est aussi le but de la maison d’accueil Mosaïque, appartenant à la Fondation Arc-en-ciel. Située dans la ville de Lure (Haute-Saône), la Mosaïque accueille des personnes adultes cérébrolésées, présentant un handicap physique lourd. Un lieu de vie stimulant et confortable, qui a élaboré un projet de vie personnalisé en complément du projet de soins. Des animations collectives ou individuelles (sorties, cinéma, jeux…) sont proposées chaque jour aux résidents en prenant en compte leurs parcours de vie et leurs envies.

Tout ceci sans oublier la science, qui œuvre au quotidien au profit des malades. En effet, la recherche ne cesse d’avancer pour améliorer et apporter les meilleurs soins aux personnes handicapées. Parmi de nombreux organismes scientifiques, vous pourrez trouver la Fondation recherche médicale, l’Institut Curie ou encore la Fondation pour la recherche sur l’épilepsie. Sur leurs sites, vous pouvez vous informer sur les diverses avancées en matière de maladies, faire un don ou un legs. Réunissons nos forces, la maladie sera vaincue !

Anna Ashkova

Laisser un commentaire