1 À vos listes, prêt ? Partez !

A la caisse du magasin, vous voyez trois gommes sur le tapis roulant. Pourquoi ? Puis votre enfant râle. « Ben, t’as oublié les intercalaires ? » Triple zut. Vous aviez pourtant une liste « fournitures ». Mais ne s’agissait-il pas plutôt de la liste… par matière ? Avant les emplettes, comptez d’abord tranquillement le nombre de classeurs et de crayons demandés par les profs et refaites-vous une jolie liste ! Vous barrerez les objets au fur et à mesure…

2 Recyclez les fournitures

Faites un sérieux état des lieux dans son cartable. A-t-il besoin d’un taille-crayon neuf ? De papier millimétré ? Après tout, il ne s’en sert que très peu, deux feuilles par an à tout casser. Recyclez les fournitures de l’an passé, mais pas trop de chichis. Pensez quand même à rendre sa rentrée joyeuse : avec une nouvelle trousse par exemple, cela semble le premier incontournable.

3 Achats par Internet

Redoublez de vigilance si vous optez pour les achats en ligne. Une récente étude, effectuée sur sept sites de vente en ligne, affirme qu’il y a moins de choix et que les produits sont plus chers. Ouvrez l’oeil… Toujours sur Internet, l’école de votre ado a peut-être mis en ligne la liste des fournitures (une façon rapide de la retrouver… si lui l’a perdue !). Sans doute sera-t-elle même téléchargeable. Attention encore : si vous achetez par Internet, faites participer vos enfants. Ils doivent se sentir impliqués dans leur rentrée.

4 Fournitures barbares : gardez l’espoir !

« Deux cahiers petit format gros carreaux 190 pages. » OK, c’est fait. « Un cahier 21 x 29,7 petits carreaux 96 pages. » Bon. « Si possible à spirales. » Bien bien. « Un cahier petits carreaux 24 x 32. » Heu. « Un rapporteur 0-180° 180-0° gradué. » En bois ou en plastique ? Et sa trousse, il va la choisir sa trousse un jour ?

5 Ses goûts et ses couleurs

Son prof exige une couleur par matière. Certes, cette méthode de repérage a fait ses preuves. Mais quel supplice pour débusquer dix couleurs de couvre-livre qu’il aime. Si vous ne trouvez pas, procurez-vous des rubans adhésifs (le choix de teintes en outre est plus large). Collez-les sur la tranche des cahiers, des manuels, des classeurs. Le tour est joué. Précision discrète : l’investissement est valable puisque rien ne vous empêche de vous en resservir l’année prochaine…

6 Comparez les produits

Ce n’est pas parce que vous peinez à trouver la bonne taille de cahier qu’il faut attraper le premier qui vous tombe sous la main. Comparez les produits. Trouvez le meilleur rapport qualité-prix : il existe ! Demandez-vous pour chaque fourniture si la qualité est importante. Après tout, la solidité du cartable importe plus que la qualité d’un crayon à papier…

7 Agenda : ne lui faites pas honte

À son âge, l’agenda c’est sacré. Les enfants se l’échangent, s’écrivent des mots, se le prêtent, le customisent… Qu’il le choisisse ! C’est lui qui va le traîner toute l’année, non ? Oubliez la politique du « plus victime que fashion », dites-lui « OK pour l’agenda, mais le reste c’est moi qui décide ».

8 Qu’il se sente beau le jour J

Le sweet à capuche qu’il vous réclame vous sort par les trous de nez ? Tentez le compromis : « D’accord pour la capuche, mais la tête de mort tu oublies. » La tenue qu’il va mettre le premier jour est capitale. Il passera des heures devant sa penderie à assortir les vêtements qu’il portera pour cette journée très spéciale. C’est important pour lui de se sentir bien dans ses baskets !

9 D’abord lui faire plaisir

Vous pensiez avoir terminé la corvée et vous voilà chez Décathlon. Vous attendez que le vendeur revienne avec ces fameuses baskets gris acier taille 46 sur lesquelles votre ado vient de flasher. « Non, désolé madame, on n’en a plus. » Eh oui, c’est la rentrée pour tout le monde… Votre lueur d’espoir est en plus étouffée illico : le modèle n’existe même pas en full black. Que faire ? Rester digne. Ne lâchez pas un « pff, c’est pas ma faute si t’as des planches à la place des pieds ». Compensez par « un nouveau sac de sport, ça te dit ? »

10 Fin des travaux manuels

Fini les soirées éprouvantes à recouvrir les livres ! Parents, des solutions existent. Le système de protège-livres Magic Cover (type Modling) ne nécessite ni scotch ni ciseaux. En un tour de main, toutest fait. Le cauchemar de septembre est oublié. Laissez tomber aussi dans la foulée les coins de renfort, peu efficaces et troplongs à poser. Magic Cover, en vente sur Internet et en magasin.

 

10 astuces pour

Réussir vos courses courses de rentrée

1 À vos listes, prêt ? Partez !

A la caisse du magasin, vous voyez trois gommes sur le tapis roulant. Pourquoi ? Puis votre enfant râle. « Ben,

t’as oublié les intercalaires ? » Triple zut. Vous aviez pourtant une liste « fournitures ». Mais ne s’agissait-il pas

plutôt de la liste… par matière ? Avant les emplettes, comptez d’abord tranquillement le nombre de classeurs et

de crayons demandés par les profs et refaites-vous une jolie liste ! Vous barrerez les objets au fur et à mesure…

2 Recyclez les fournitures

Faites un sérieux état des lieux dans son cartable. A-t-il besoin d’un taille-crayon neuf ? De papier millimétré

? Après tout, il ne s’en sert que très peu, deux feuilles par an à tout casser. Recyclez les fournitures de l’an

passé, mais pas trop de chichis. Pensez quand même à rendre sa rentrée joyeuse : avec une nouvelle trousse

par exemple, cela semble le premier incontournable.

3 Achats par Internet

Redoublez de vigilance si vous optez pour les achats en ligne. Une récente étude, effectuée sur sept sites

de vente en ligne, affirme qu’il y a moins de choix et que les produits sont plus chers. Ouvrez l’oeil… Toujours sur

Internet, l’école de votre ado a peut-être mis en ligne la liste des fournitures (une façon rapide de la retrouver…

si lui l’a perdue !). Sans doute sera-t-elle même téléchargeable. Attention encore : si vous achetez par Internet,

faites participer vos enfants. Ils doivent se sentir impliqués dans leur rentrée.

4 Fournitures barbares : gardez l’espoir !

« Deux cahiers petit format gros carreaux 190 pages. » OK, c’est fait. « Un cahier 21 x 29,7 petits carreaux

96 pages. » Bon. « Si possible à spirales. » Bien bien. « Un cahier petits carreaux 24 x 32. » Heu. « Un rapporteur

0-180° 180-0° gradué. » En bois ou en plastique ? Et sa trousse, il va la choisir sa trousse un jour ?

5 Ses goûts et ses couleurs

Son prof exige une couleur par matière. Certes, cette méthode de repérage a fait ses preuves. Mais quel supplice

pour débusquer dix couleurs de couvre-livre qu’il aime. Si vous ne trouvez pas, procurez-vous des rubans

adhésifs (le choix de teintes en outre est plus large). Collez-les sur la tranche des cahiers, des manuels, des

classeurs. Le tour est joué. Précision discrète : l’investissement est valable puisque rien ne vous empêche de

vous en resservir l’année prochaine…

6 Comparez les produits

Ce n’est pas parce que vous peinez à trouver la bonne taille de cahier qu’il faut attraper le premier qui vous

tombe sous la main. Comparez les produits. Trouvez le meilleur rapport qualité-prix : il existe ! Demandez-vous

pour chaque fourniture si la qualité est importante. Après tout, la solidité du cartable importe plus que la qualité

d’un crayon à papier…

7 Agenda : ne lui faites pas honte

À son âge, l’agenda c’est sacré. Les enfants se l’échangent, s’écrivent des mots, se le prêtent,

le customisent… Qu’il le choisisse ! C’est lui qui va le traîner toute l’année, non ? Oubliez la politique

du « plus victime que fashion », dites-lui « OK pour l’agenda, mais le reste c’est moi qui décide ».

8 Qu’il se sente beau le jour J

Le sweet à capuche qu’il vous réclame vous sort par les trous de nez ? Tentez le compromis :

« D’accord pour la capuche, mais la tête de mort tu oublies. » La tenue qu’il va mettre

le premier jour est capitale. Il passera des heures devant sa penderie à assortir les

vêtements qu’il portera pour cette journée très spéciale. C’est important pour lui de se

sentir bien dans ses baskets !

9 D’abord lui faire plaisir

Vous pensiez avoir terminé la corvée et vous voilà chez Décathlon. Vous attendez

que le vendeur revienne avec ces fameuses baskets gris acier taille 46 sur

lesquelles votre ado vient de flasher. « Non, désolé madame, on n’en a plus. »

Eh oui, c’est la rentrée pour tout le monde… Votre lueur d’espoir est en plus

étouffée illico : le modèle n’existe même pas en full black. Que faire ? Rester

digne. Ne lâchez pas un « pff, c’est pas ma faute si t’as des planches à la place

des pieds ». Compensez par « un nouveau sac de sport, ça te dit ? »

10 Fin des travaux manuels

Fini les soirées éprouvantes à recouvrir les livres ! Parents, des

solutions existent. Le système de protège-livres Magic Cover (type

Modling) ne nécessite ni scotch ni ciseaux. En un tour de main, tout

est fait. Le cauchemar de septembre est oublié. Laissez tomber

aussi dans la foulée les coins de renfort, peu efficaces et trop

longs à poser. Magic Cover, en vente sur Internet et en magasin.

plus d’infos sur www.pedagogies.fr

Laisser un commentaire