10 choses à faire pour une rentrée des classes réussie

0
La rentrée revient chaque année. Certes habitués à gérer cette période riche en bouleversements, nous sommes nombreux à nous laisser déborder par le stress et à redouter ce moment de séparation. Voici quelques astuces pour préparer au mieux cette période souvent compliquée.

Synonyme d’angoisse pour les uns, de nouveau départ pour les autres, la rentrée est à la fois une affaire personnelle et familiale. Entre l’appréhension réelle du petit dernier qui entre au CP et l’assurance affectée de l’adolescent qui entre en 4e en sachant qu’il va retrouver ses copains de l’an dernier, les enjeux et les craintes ne sont pas les mêmes. Crises des enfants, nerfs éprouvés des parents : s’il est impossible d’enrayer toutes les tensions liées à la rentrée, on peut faire en sorte que celle-ci se déroule au mieux.

1 – Fournitures scolaires

Les établissements scolaires ont normalement présenté la liste des fournitures demandées aux élèves dès le mois de juin. Le mieux est d’acheter les fournitures de vos enfants dès le mois de juillet, mais si vous ne l’avez toujours pas fait, profitez des promotions du mois d’août. Pensez aussi au discount et aux sites de reventes pour les fournitures les plus chères (exemple : calculatrices), et contactez les associations de parents d’élèves qui proposent des « packs fournitures » gratuits.

2 – Soutien scolaire

L’un de vos enfants a déjà rencontré des difficultés scolaires par le passé ? Ne paniquez pas, et surtout, ne le stressez pas. Il est conscient de ses difficultés et peut être angoissé à l’idée de changer de niveau, voire, de redoubler. Posez-vous cette question : a-t-il des lacunes dans une seule matière ou a-t-il besoin d’une aide générale pour faire ses devoirs ? En fonction de la réponse, vous choisirez des cours de soutien adaptés. Professeur particulier à domicile ou en agence, aide associative en petit groupe, soutien en ligne : voyez avec votre enfant ce qui est le mieux pour lui.

3 Assurances et mutuelles

Avec tous les contrats que vous possédez, vous pourrez penser que vos enfants sont assurés par diverses assurances. Or il s’avère que les risques couverts par ces polices sont parfois insuffisants ou inadaptés. L’assurance scolaire est une assurance spécifique, construite pour l’élève. Elle apporte une réponse assurantielle adaptée aux dommages subis ou occasionnés par votre enfant. Cette assurance se décompose en :

La Responsabilité civile (RC) de votre enfant pour tous les dommages dont il est l’auteur, causés à des tiers dans le cadre des cours et des activités organisées par l’établissement. C’est votre responsabilité civile en tant que parent ou tuteur qui est prise en compte (couverte généralement dans votre contrat multirisque habitation).

L’Individuelle-accident (IA) pour tout accident dont il pourrait être victime. On l’appelle aussi la garantie accident corporel (elle fait partie de l’assurance scolaire que vous devez souscrire). L’assurance scolaire repose presque exclusivement sur la garantie individuelle accident.

En début d’année, l’attestation d’assurance scolaire de votre enfant vous sera demandée par son établissement scolaire ainsi que les clubs auxquels il est adhérent. Si votre enfant est scolarisé dans un établissement public, vous devrez souscrire un contrat à titre individuel, en revanche, si votre enfant étudie dans un établissement d’enseignement privé, vous allez sans doute bénéficier d’un contrat de protection dit « collectif ». De nombreux organismes vous proposeront des assurances pour vos enfants, parmi eux, MAE et la Mutuelle Saint-Christophe. Cette dernière élabore avec les établissements des contrats collectifs qui les protègent et protègent surtout votre enfant. Ces contrats dits « collectifs » sont souscrits par les établissements scolaires privés et permettent de bénéficier du principe de mutualisation pour offrir aux enfants un maximum de garanties et à leurs familles un coût très attractif ! Grâce à cette couverture votre enfant est protégé 24 H/24, 365 J/an : à l’école ou pendant les activités scolaires, extrascolaires facultatives ou périscolaires, mais aussi hors de l’école (étude, cantine, centre de loisirs…) ou dans le cadre de sa vie privée (sur le trajet école-domicile, au domicile, le week-end, au cours des activités sportives, sur le lieu de vacances). En plus, la Mutuelle Saint-Christophe va vous faire bénéficier de nombreuses garanties comme le remboursement des frais de remise à niveau scolaire, l’accompagnement psychologique après un accident grave ou une agression, une couverture en cas de vol d’instruments de musique, d’agression, de racket, d’atteinte à l’e-réputation pour protéger et accompagner votre enfant en cas de cyberharcèlement. Pour en savoir plus sur le contrat collectif de l’établissement de votre enfant, connectez-vous sur l’espace Parents, accessible depuis le site de la Mutuelle Saint-Christophe !

4 – Garde d’enfants

D’année en année, les mêmes questions se posent : qui va aller chercher les enfants à l’école et/ou qui va les garder le soir en cas d’absence parentale ? Pour trouver la perle rare, sondez vos connaissances ou allez faire un tour sur Internet. Nursingpro.fr, nounou-top.fr, kinougarde.com, poppinou.fr, leboncoin.fr… Pensez aussi aux aides de la CAF et au crédit d’impôts de -50 %. Ce serait dommage de ne pas en bénéficier !

5 – La bourse scolaire

Comme chaque année, le montant des bourses de collège et de lycée pour l’année dépend du nombre d’enfants que vous avez ainsi que de vos revenus. Demande de bourse en ligne ou formulaire à remplir : renseignez-vous. En fonction du type d’établissement de vos enfants, les démarches ne sont pas les mêmes. La date butoir pour faire votre demande est habituellement fixée à la mi-octobre, attention à ne pas la dépasser ! Sachez que le site de l’Éducation nationale propose un simulateur en ligne, n’hésitez pas à l’utiliser pour savoir si vos enfants ont droit à une bourse.

6 – Activités extrascolaires

Sport, musique, théâtre, dessin : les activités extrascolaires, il y en a pour tous les goûts… et pour toutes les bourses ! Pour ne pas briser les rêves de vos enfants tout en maîtrisant votre budget, discutez avec eux de leurs préférences et demandez-leur de formuler quelques vœux. Retenez celui ou ceux qui vous semblent les plus pertinents en tenant compte du tempérament de chacun de vos enfants, de leurs besoins et de leurs aptitudes. Pensez aux activités organisées au sein des établissements scolaires. De plus, n’oubliez pas qu’en septembre, la plupart des clubs et des associations proposent un cours d’essai gratuit.

7 – Allocation de rentrée scolaire (ARS)

L’ARS permet aux foyers disposant de revenus modestes de financer la rentrée de leurs enfants âgés de 6 à 18 ans. D’un montant proche de 400 euros (avec des variations en fonction de l’âge de l’élève), elle est versée par la CAF. Le versement de cette aide est normalement automatique si vous en avez déjà bénéficié. En cas de première demande, cependant, il vous faut envoyer une « déclaration de situation pour les prestations familiales et les aides au logement » à votre caisse d’allocations familiales ou à votre caisse de mutualité sociale agricole (MSA). Celle-ci est téléchargeable sur Internet.

8 – Vêtements de la rentrée

La rentrée est une période de renouvellement à tous égards, notamment en ce qui concerne les vêtements. Une fois les vacances passées, on s’aperçoit que les enfants ont grandi, ont changé de goûts, et que certains de leurs habits ne sont plus d’actualité. Organisez-vous en amont ! Sites internet de reventes, friperies, échanges entre familles, dons dans une même fratrie, achats de vêtements un peu grands aux soldes d’été en prévision de la rentrée : voilà quelques astuces qui devraient vous éviter de renouveler des garde-robes entières à grands frais en dehors des périodes de promotions.

9 – Inscription à la cantine

En matière de cantine scolaire, chaque établissement a ses propres règles ! Pour savoir comment procéder pour vos enfants, allez sur le site de votre commune. Une fois votre demande déposée et acceptée par la direction de l’établissement de vos enfants, on vous demandera de fournir quelques documents pour finir de valider son inscription. Derniers bulletins de salaire, attestation de versement des prestations CAF, quittance de loyer récente… Soyez attentifs !

10 – Ranger la chambre des enfants

Pour bien commencer leur rentrée, vos enfants doivent faire place nette dans leur chambre. Le mieux est d’en discuter avec eux et de leur faire comprendre que pour leur bien-être, rien ne vaut des chambres fonctionnelles et bien aménagées. Y définir plusieurs « coins » ou « espaces » peut être futé. L’un de ces espaces sera consacré au sommeil, un autre au travail, un autre à l’habillement, et un dernier au jeu, ainsi compartimentés. Il sera plus facile de circuler dans les chambres et de les ranger tout au long de l’année.

Anna Ashkova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.