Pourquoi certains ados boivent-ils autant ?

« La première cuite est rarement accidentelle, annonce d’emblée Xavier Laqueille, elle est même recherchée ! Les jeunes boivent dans le but d’être ivre le plus vite possible, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. » Et ce type de comportement n’est pas l’apanage des milieux défavorisés. Ce sont souvent des jeunes issus de milieux plutôt aisés, qui ont les moyens de s’acheter des bouteilles. « Ils subissent une forte pression à l’école et à la maison et sont stressés par leurs résultats scolaires. Une fois qu’ils ont bien travaillé, ils estiment qu’ils ne peuvent se vider la tête qu’en buvant à outrance. C’est devenu un réflexe », poursuit le psychiatre. Et le phénomène est amplifié par l’envie de se fondre dans la masse. « Les effets d’entrainement sont très importants, ajoute-t-il, boire ainsi est devenu une mode à un point tel que les jeunes ne se rendent à une soirée qui s’ils ont la certitude d’y trouver des boissons alcoolisées ».

Il rentre ivre à la maison, que dois-je faire?

Jean, père d’une ado de 15 ans et demi n’en est toujours pas revenu : « Un soir, j’ai reçu un appel d’une mère de famille chez qui ma fille passait la soirée avec des jeunes de sa classe : elle avait énormément bu et il fallait que je vienne la chercher. » Une situation plus fréquente qu’autrefois due au jeune âge de ces consommateurs excessifs. « Au cas où votre ado est profondément endormi voire comateux, il faut l’emmener aux urgences, prévient Xavier Laqueille. S’il est encore conscient mettez-le au lit et réveillez-le à intervalles réguliers pour vous assurer qu’il reprend peu à peu ses esprits. »

Il a bu la veille : les signes qui ne trompent pas !

Votre ado est sorti avec des amis hier soir et vous vous demandez s’il n’aurait pas succombé à l ‘appel du binge drinking ? Quelques signes vous mettront très vite sur la voie. « Si le lendemain matin, une odeur d’alcool plane dans sa chambre, s’il est fatigué, porte des traces de coups parce qu’il s’est cogné ou bagarré, ou encore, s’il a des troubles du comportement, vous pouvez être sûr qu’il a consommé une forte dose d’alcool la veille », assure le Docteur Laqueille.

Quel discours tenir ?

Votre ado a repris ses esprits, et vous les vôtres. Comment aborder le sujet ? « Boire ainsi, même une première fois, est un problème, assure Xavier Laqueille. Il est important de demander à son enfant d’expliquer ce qui s’est passé même si nous savons très bien qu’il minimisera son comportement. On doit essayer de comprendre pourquoi il a agi de la sorte et lui expliquer les dangers de ce type de comportement. Sous l’emprise de l’alcool, on fait des bêtises ! On se bat, on se blesse et on peut avoir des relations sexuelles… D’autre part, plus la consommation d’alcool est précoce, plus le risque de basculer dans l’addiction à l’alcool ou à une autre drogue augmente ».

Article réalisé par Elisabeth Caillemer du Ferrage

Laisser un commentaire