Le rôle de l’éducateur ou des parents n’est pas d’instruire l’enfant, mais de le guider. L’enfant s’instruit par lui-même en regardant la nature. Il est important qu’il apprenne à se débrouiller seul, ainsi deviendra-t-il un homme libre et autonome.

L’éducation de Rousseau

Orphelin de mère neuf jours après sa naissance, le jeune Jean-Jacques est d’abord élevé par son père, horloger instruit, passionné de littérature et ardent patriote. Suite à une querelle politique, celui-ci est obligé de fuir en 1722 et Rousseau passe sous l’autorité de son oncle, pasteur protestant, qui n’a pas les moyens de financer ses études. Il le place comme apprenti chez un greffier puis chez un maître graveur. Rousseau quitte sa famille à l’âge de seize ans et part s’installer chez la baronne Françoise-Louise de Warens qui deviendra par la suite sa maîtresse.

Sa méthode d’éducation

Former l’enfant d’après la nature 

Le fondement de l’autonomie, pour Rousseau, est la capacité à faire face aux situations de la vie quotidienne. Il est donc important dans l’éducation de l’enfant de recourir à l’expérience concrète et de développer sa curiosité pour le monde qui l’entoure. En d’autres termes : l’éducation par les choses plutôt que par les livres ! Aménagez des espaces de découverte pour vos enfants, créez-leur des occasions d’exercer leur corps, leur force et leurs sens, tout en les préservant des influences néfastes.

La patience est le bras-droit de la nature 

Rousseau insiste sur ce point : il faut savoir perdre du temps et ne pas forcer la nature. Les activités que vous faites réaliser à vos enfants sont autant de mises en éveil ; elles permettent de développer peu à peu leur raison. Ne soyez donc pas trop pressé ! Chacun doit aller à son rythme ! Pour développer l’autonomie, le plus efficace est de laisser le jeune se tromper et corriger ensuite lui-même son erreur, ce qui se fera naturellement. Ainsi, si l’enfant casse un carreau, il ne sert à rien de le gronder ; mieux vaut le laisser dans le froid, il comprendra ensuite la nature de son geste.  En un mot, laissez vos enfants assumer les conséquences de leurs actes !

Un âge pour tout 

D’après Rousseau, l’âge des expériences se situe entre douze et quinze ans. Il faut alors faire voyager l’enfant et lui faire découvrir les sciences et leur utilité. C’est le moment de leur apprendre à se débrouiller par eux-mêmes. Rousseau recommande de leur donner à lire Robinson Crusoé, afin qu’ils aient un parfait exemple de ce qu’est l’autonomie… Voilà la lecture toute trouvée des vacances… Toujours dans cet objectif,  il est important de leur faire découvrir les activités manuelles car elles leur permettront d’exercer un métier et de se sortir de situations concrètes. Inscrivez vos ados à des activités telles que la menuiserie, la sculpture ou la poterie, ils apprendront à se servir de leurs mains !

L’éducation négative…est positive !

«J’appelle éducation positive celle qui tend à former l’esprit avant l’âge et à donner à l’enfant la connaissance des devoirs de l’homme. J’appelle éducation négative celle qui tend à perfectionner les organes, instruments de nos connaissances, avant de nous donner ces connaissances et qui prépare à la raison par l’exercice des sens. L’éducation négative n’est pas oisive, tant s’en faut; elle ne donne pas les vertus, mais elle prévient les vices; elle n’apprend pas la vérité, mais elle préserve de l’erreur; elle dispose l’enfant à tout ce qui peut le mener au vrai quand il est en état de l’entendre, et au bien quand il est en état de l’aimer.»  Extrait d’une lettre à Mgr de Beaumont

Biographie

D’origine genevoise même s’il passa le plus clair de sa vie en France, Jean-Jacques Rousseau est né en 1712 et mort en 1778. À la fois romancier, philosophe et musicien, Rousseau est un authentique homme des Lumières. Considéré par Arthur Schopenhauer comme le « plus grand des moralistes modernes » , il  propage des idées de liberté et d’égalité. Il est en effet l’initiateur des valeurs modernes et inspire fortement les révolutionnaires, notamment avec le Contrat Social. Ses travaux portent sur l’état de nature, l’homme et la société ou encore les principes du droit politique.

Pour aller plus loin

Rousseau:

  • L’Émile ou De l’éducation, Garnier Flammarion, 2009
  • Les Confessions, Folio classique Gallimard, 2009

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.