Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil (et ailleurs en France)

0
Le Salon du livre et de la presse jeunesse revient dans sa bonne ville de Montreuil en Seine-Saint-Denis, mais s’invite partout en France. Repérez sa tenue et emmenez petits et grands (ou les grands, emmenez père et mère). L’occasion de découvrir l’univers magique et ludique de la littérature jeunesse.

C’est sa 37e édition. Le SLPJ, comme il se raccourcit, a choisi le thème du « Nous ! » Après des mois d’isolement en raison de la crise sanitaire, l’équipe du salon souhaite célébrer « le collectif, l’esprit d’équipe, le vivant ».
Plus de 400 exposants s’installent du 1er au 6 décembre dans l’Espace Paris-Est qu’ils connaissent bien. Ils apportent romans, bandes dessinées, livres éducatifs, audio et bien sûr des tas de mangas. Mais animent aussi ateliers, rencontres, lectures et une grande exposition extérieure d’illustration jeunesse.

Un salon pour toute la famille

Pas de panique si vous n’habitez pas l’Île-de-France, cette année le salon se déploie sur tout le territoire avec ses 500 partenaires : librairies, bibliothèques, écoles ou encore centres sociaux. Le 1er décembre, jour d’inauguration, 93 librairies partout en France vous proposeront d’aller à la rencontre d’artistes invités par le salon. Mais libre à vous de les suivre depuis votre canapé, grâce à la chaîne TV du SLPJ créée l’année dernière.
Ces six jours mettront en lumière les « Pépites » du salon : un prix Salon du livre et de la presse jeunesse-France Télévision. Vingt titres en compétition (lire encadré) divisés en quatre catégories : livre illustré, fiction juniors, bande dessinée et fiction ados. Une sélection qui vient mettre en lumière « l’originalité, la singularité et la qualité de la création de l’édition jeunesse », dixit l’organisateur.

Alors que vous soyez adultes, férus de littérature fantastique, adolescent·es passionnés de lecture, enfants amoureux d’illustration ou parents à la recherche d’activités amusantes pour divertir vos petits, ne manquez pas ce rendez-vous qui saura à coup sûr mettre un peu de lumière dans les week-ends de grisaille automnale.

Nouveautés 2021 préfeuilletées…

Le concours de beauté, Urial Langlois, illustré par Bruno Liance, Gallimard Jeunesse Giboulées – Album jeunesse
Au cœur de la savane, entre hippopotames et rhinocéros, la girafe, élue reine de beauté, devient la figure de référence pour tous les animaux. L’éléphant court pour maigrir, le lion mange des carottes… Likoki, petit primate, fait les yeux ronds devant les transformations de ses congénères qui perdent peu à peu leur singularité. Le concours de beauté est une fable éducative, lourde de sens à l’heure des réseaux sociaux et de l’obsession du corps idéal. Une ode à l’acceptation de la différence, magnifiquement illustrée.

Le coup de cœur

Vampyria : La Cour des Ténèbres et Vampyria : La Cour des Miracles, Victor Dixen, Robert Laffont, Collection R – 13 ans et plus
« À la Cour des Ténèbres, le moindre faux pas se paie au prix du sang »… Une quatrième de couverture aussi courte qu’intrigante. Victor Dixen, une référence du roman pour adolescents et jeunes adultes, réinvente le récit vampirique. Son imaginaire sans borne nous emporte dans un Versailles obscur. Là, la Cour des Ténèbres s’éveille la nuit. Son roi, feu Louis XIV, s’est transmuté en vampire le soir du 1er septembre 1715, date de son décès. Le roman raconte l’histoire de Jeanne, jeune roturière et mortelle, victime de la tyrannie des ténèbres : les vampires ont tué toute sa famille. Elle quittera son Auvergne natale pour rejoindre la cour de Versailles avec une seule idée en tête : venger ses proches. Une uchronie qui devrait nous captiver encore longtemps : l’auteur prévoit douze tomes de cette série.

De l’autre côté du Net, Michèle Mira Pons, illustré par Walter Glassof, Actes Sud – 12 ans et plus
De l’autre côté du Net offre un complément d’information nécessaire aux jeunes utilisateurs du Web.
Facile à lire, ludique, l’ouvrage aborde les conséquences climatiques de l’utilisation abusive du Net et prône un usage modéré sans culpabiliser son lecteur. Michèle Mira Pons nous éclaire sur la gestion des données personnelles, en s’appuyant sur des faits d’actualité qui enrichiront la culture du jeune lecteur. Et intéressera sans nul doute les plus âgés, parfois dépassés par l’évolution fulgurante d’Internet. D’une pierre, deux Net.

Chaque soir à 11 heures, Malika Ferdjoukh, Flammarion – 13 ans et plus
C’est au cœur de Paris, que Willa, 17 ans, fait la rencontre d’Edern, un adolescent. Elle ne se doute pas des dangers qui la guettent lorsqu’elle se rend dans son manoir. Et la maison d’Edern abrite de lourds secrets… Dont celui d’une horloge qui s’arrête tous les soirs à onze heures. La jeune Willa tentera de percer le mystère à ses risques et périls. Suspens, romance, humour… Un polar accessible, il recourt habilement aux codes de la génération Z, il saura faire mouche auprès des jeunes.

Tout sur les règles ! Anna Roy et Mademoiselle Caroline, Flammarion Jeunesse – 9 ans et plus
Comment défaire les stéréotypes attachés aux règles ? Pour Anna Roy et Mademoiselle Caroline, ce phénomène hormonal ne doit pas rester tabou. Sport, douleurs, protections hygiéniques… Dans ces 100 pages, le livre aborde toutes les questions que l’on se pose, sans oser les poser… Un ouvrage pour tous les âges et tous les genres qui gagne à rejoindre les bibliothèques de l’Éducation nationale.

Les Classiques illustrés par Minalima, Flammarion Jeunesse

Le Magicien d’Oz, Peter Pan, le Livre de la jungle… Nous avons tous visionné les films, mais qui d’entre nous peut se vanter d’en avoir lu le conte ? Minalima, le studio de design de Miraphora Mina et Eduardo Lima, à l’origine de l’univers graphique des films Harry Potter, réinvente les classiques. Pop up, dépliants, cartes ou lunettes colorés assurent une lecture ludique et interactive. La collection Classiques illustrés séduira même les lecteurs les moins assidus.

L’orage à la maison, Catherine Verlaguet, musique de Marc Demais, Joyvox – 7 ans et plus
Ce conte audio pour enfant aborde des thèmes difficiles avec une rare poésie. Dans la métaphore de l’orage, on devine les disputes des parents d’Arthur, lequel choisit de se réfugier dans un autre monde pour calmer ses angoisses. La voie de Mélanie Doutey saura apaiser les maux des enfants comme ceux de leurs parents trente minutes durant. Un ouvrage lauréat du grand prix du livre audio jeunesse 2021.

Marie Sanchis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.