0-2 ans : comment aider son enfant à arrêter la tétine ?

0

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Tétine, totote, tutute, sucette… Nombreux sont les surnoms donnés à ce petit objet si cher à de nombreux enfants. Apaisante et rassurante, la tétine ne doit cependant pas rester fichée dans la bouche du petit au risque d’engendrer, sur le long terme, divers soucis. Quelques pistes pour aider son suceur à s’en détacher.

 

Les bons côtés : l’arrêt de la tétine favorise le développement socioaffectif, aide à apprendre à bien parler et à ne pas craindre de soucis de denture. Si un adulte le comprend parfaitement, un enfant ne l’entend pas forcément de cette oreille, de cette bouche surtout, s’il est très attaché à sa tétine. Voici donc quelques techniques très simples pour l’aider à se départir de son petit nin-nin buccal.

 

À quel âge sonner la fin de la sucée ?

Certains pédiatres recommandent le sevrage de la tétine dès six mois car ils estiment qu’à partir de cet âge elle ne sert plus qu’à calmer l’enfant et ne subvient plus à son besoin naturel de succion. C’est aussi à partir de cet âge que les enfants commencent à faire leurs dents. Et au fil du temps, sucer une tétine risque, selon la fréquence de son utilisation, d’altérer les dents : gêner leur bonne position, créer un traumatisme de la mâchoire et du palais. Ces bonnes raisons justifient amplement que l’on ne s’arrête pas aux hurlées du frustré, surtout si l’on a de quoi les éviter.

En règle générale, la succion de la tétine dure environ jusqu’à l’âge de 2 ou 3 ans, soit l’âge de la rentrée en école maternelle. Il est donc important de mettre fin à cette pratique à ce moment. De plus, les enfants qui sucent encore une tétine à l’âge de 3 ans courent un autre risque, celui d’une prononciation perturbée : à cause de l’utilisation récurrente de la tétine, ils·elles ne savent pas toujours bien placer leur langue dans leur bouche, d’où zozotement ou déglutition altérée.

 

Comment aider son enfant à s’en passer ?

Si certains tout-petits délaissent spontanément leur sucette, d’autres le vivent comme une véritable épreuve. C’est pourquoi il est essentiel de les préparer avec bienveillance et de les accompagner au long de ce sevrage. Tout d’abord, il faut expliquer à l’enfant qu’il s’agit d’une étape pour devenir un grand. Et les « grands », eux, n’ont plus de tétine, ce qu’il·elle vérifiera facilement. Cet objet n’est destiné qu’aux bébés ! Mais attention, l’arrêt de la tétine ne doit pas se montrer brutal, du jour au lendemain. Après avoir discuté avec le bambin, il faut aller crescendo : limiter l’usage de la tétine dans la journée et ne la donner à l’enfant qu’en cas de gros chagrin ou pendant son sommeil (la sieste, la nuit). Petit à petit, son usage ne deviendra plus aussi « indispensable ». Pour accompagner cette transition, il est important de s’appuyer sur des livres à lui lire, comme P’tit Loup, T’choupi ou Petit Ours Brun qui aident souvent les enfants à comprendre des choses et à passer des étapes importantes.

Et pour mettre un point final, pourquoi ne pas profiter d’un événement tel que Noël ? L’enfant pourra par exemple offrir sa tétine au Père Noël. Ou bien, si un petit bébé est né dans la famille ou dans l’entourage, il pourrait « hériter » de cette tétine (laquelle, bien évidemment, sera jetée). L’entrée à la crèche, à l’école ou dans une classe particulière constitue autant de prétextes à stop…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.