Libre et maître de son destin

0

Rien ne séduit plus un ado que l’idée d’être libre. S’il associe bien souvent ce terme à l’autonomie, qui lui permet de s’affranchir de ses parents, à vous de lui en faire découvrir la véritable signification. Être libre c’est avant tout être maître de soi.

Libre des addictions

L’addiction est une forme d’aliénation. Drogue, alcool, cigarette, jeux vidéo, écrans… Si vous parveniez à lui faire comprendre cette idée simple, votre ado aurait fait un grand pas vers la maturité. La simple évocation d’une perte de liberté le fera sans doute réagir. Avoir « besoin », au sens physiologique ou psychologique, de fumer une cigarette, est en effet une forme d’esclavage. Mais l’amour passionnel aussi est une forme de dépendance, pourrait-il vous rétorquer ! Le souci est que l’addiction, lorsqu’elle porte à l’excès, affaiblit son état de conscience et lui fait perdre la maîtrise de ses actions.

Libre des préjugés

Pas facile de forger son propre jugement sur les événements lorsque l’on est constamment nourri par le fil de l’actualité. Les médias délivrent l’information parfois brute de toute analyse, parfois « éditorialisée », soit intégrée dans une ligne de pensée bien définie, celle du média en question. Mais comment transformer ce savoir en pensée, en analyse personnelle ? L’école ne se charge que partiellement de développer un réel esprit critique. C’est pourtant l’un des éléments qui distinguera votre enfant à l’âge adulte. Comment contribuer à développer son esprit d’analyse ? En prenant au sérieux les moments de discussion que vous avez avec lui. Il faut certes un peu de patience pour le mener au bout de ses propos, lui demander d’argumenter, confronter ses jugements aux faits, à la réalité. Mais cette confrontation intelligente le conduira à affiner sa réflexion. Elle sera le meilleur rempart pour garder éloignés les préjugés.

L’autodiscipline, atout des leaders

Les meilleurs manageurs font souvent preuve d’une réelle discipline de vie. Tant dans leur vie professionnelle que dans leur vie personnelle. Si est possible de tendre vers ce trait de caractère via des séances de développement personnel, il est d’autant plus ancré et permanent qu’il a été acquis tôt. Cette qualité procure la capacité à agir quel que soit l’état émotionnel. Imaginez un seul instant la personne que vous pourriez devenir s’il vous suffisait de vouloir une chose pour qu’elle vous arrive : perdre 15 kg, apprendre le chinois, etc. Il serait erroné de penser qu’une telle aptitude relève de l’inné. Non, la plupart du temps, elle est le fruit d’une éducation ou d’une exigence personnelle forte qui trouve son origine dans le plus jeune âge. La méthode la plus efficace pour l’inculquer à votre enfant consiste à lui proposer des challenges, à la fois proches de ses limites, mais qu’il pourra accomplir avec succès. Attention à ne pas placer la barre trop haut. Dans un premier temps, mieux vaut rester dans sa zone de confort pour ne pas risquer de le décourager. C’est seulement lorsqu’il aura fait l’expérience du succès que vous pourrez monter d’un cran.

Marie Bernard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.