La ligue de l’enseigement : « Educ pop » au goût du jour

0

Retour sur un des acteurs majeurs de l’éducation populaire et sur ses dernières prises de positions notamment sur le sujet des activités péri-scolaires.

Mouvement laïque d’éducation populaire, la Ligue de l’enseignement propose des activités éducatives, culturelles, sportives et de loisirs. Elle regroupe, à travers 103 fédérations départementales, près de 30 000 associations locales présentes dans 24 000 communes et représentant 1,6 million d’adhérents. L’engagement y est militant et mobilise plus de 500000 bénévoles et 18000 volontaires en service civique. Pour ces membres, s’engager, c’est faire le choix d’une planète vivable, de sociétés ouvertes, généreuses et responsables ; apprendre par et avec les autres, faire vivre la convivialité et la fraternité ;construire de la solidarité et agir contre les inégalités ; c’est surtout prendre sa part dans une démocratie qui implique tous ses citoyens et créer un lien entre des actes à la mesure de chacun et des combats à l’échelle de l’humanité. Un ensemble de valeurs dans lequel s’inscrivent les nombreuses prestations de séjours linguistiques proposé par l’organisme.

L’éducation populaire avant tout comme levier d’intégration et de réussite

À l’occasion du  vingtième anniversaire des rencontres nationales de l’Education en mars 2018, la Ligue de l’enseignement, les Francas, le Cape, la FCPE et ATD-Quart monde ont rappelé ensemble les pouvoirs publics à ne pas renoncer à leur investissement dans des activités périscolaires de qualité inscrites dans des projets éducatifs de territoire concertés, qui sont autant de clefs à la réduction des inégalités à l’école. « Les activités péri et extra scolaires peuvent être un puissant levier de réussite de tous les élèves », rappelaient en cœur l’ensemble de ces acteurs. Ce faisant, la ligue de l’enseignement couvre quatre champs d’actions : l’éducation et la formation, la culture, les vacances et loisirs éducatifs  et le sport pour tous. La Ligue de l’enseignement accompagne ainsi les acteurs éducatifs, les enseignants, les familles, les formateurs et les animateurs, les collectivités locales, pour que ce droit profite réellement à tous et tout au long de la vie. Surtout, la ligue de l’enseignement œuvre pour la démocratisation des vacances en tant que premier organisateur de colonies de vacances. Cette expérience hors du cadre familial est ainsi propice à l’approfondissement d’une passion, à l’exploration de nouveaux centres d’intérêt,…

Des séjours linguistiques conçus dans un souci éducatif fort

C’est mu par ses différentes valeurs que la Ligue de l’enseignement propose des séjours linguistiques qui s’appuient sur un projet éducatif fort. « Pour que chaque jeune reparte grandi, enrichi, épanoui à l’issue d’un séjour linguistique, l’opérateur associatif, s’appuie sur un projet éducatif qui fait sens : faire vivre toutes les mixités (culturelles, sociales, territoriales, cultuelles…) », nous explique-t-on à la Ligue de l’enseignement.

Comment ?  « En respectant les spécificités de chacun, en favorisant les échanges et créant des rencontres inattendues. » Les projets sont donc portés par six valeurs fondamentales : laïcité, diversité/égalité, citoyenneté, solidarité/engagement, démocratie, émancipation/socialisation.

« Au travers de nos séjours, chaque enfant a sa place et a accès aux mêmes ressources. Il est reconnu, respecté et entendu. L’encadrement y est rigoureux. Avant le séjour, plusieurs coordinateurs ayant une grande expérience de nos séjours linguistiques participent aux réunions avec les responsables de groupe, aux groupes de travail pour l’amélioration du contenu des séjours, aux stages de formation des animateurs. Chaque animateur responsable a suivi un stage de formation d’au moins trois jours organisé par la Ligue de l’enseignement. La Ligue de l’enseignement recrute et forme ainsi une cinquantaine d’animateurs responsables chaque année », nous précise-t-on au sujet de l’organisation.

Progrès, qualité, loisir et plaisir

« Chaque année, nous organisons un comité pédagogique, réunissant des enseignants ainsi que des animateurs. Il a pour but d’améliorer sans cesse nos séjours avec comme fil rouge : progrès et qualité, loisir et plaisir. Deux animateurs français (enseignants ou étudiants), dont un animateur responsable, assurent l’encadrement d’un groupe de 25 à 30 jeunes (sauf pour les programmes sans cours ni activités) », note-t-on à l’association. Les animateurs français assistent donc aux cours dispensés par les professeurs du pays, encadrent les activités et les excursions et veillent à la bonne intégration des participants dans leurs familles. Le cas échéant, ils peuvent, après enquête, faire procéder à un changement de famille si l’accueil de celle-ci se révélait insuffisant. D’ailleurs, les participants ne doivent jamais hésiter à leur exposer leurs problèmes de tout ordre. De même, en Grande-Bretagne, un bureau de coordination de la Ligue de l’enseignement fonctionne 24 h/24. Pour les autres destinations, une permanence téléphonique 24 h/24 est également assurée. Enfin, la Ligue de l’enseignement est , rappelons-le, membre de L’Office, gage national de qualité dont l’organisme s’engage sur les termes du Contrat de Qualité élaboré en collaboration avec des fédérations de parents d’élèves et des associations de consommateurs agréées.

Geoffroy Framery

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.