Garde d’enfants, jardinage, bricolage, ménage, accompagnement des personnes âgées : les entreprises d’aide à domicile couvrent tout ce qu’une famille ou une personne seule n’a le temps d’accomplir ni le savoir-faire pour y parvenir. Seule précaution : bien choisir son prestataire. Mais les enseignes agréées foisonnent.

Depuis plusieurs années, pas de doute, le service à la personne cartonne. Reflet d’un vrai besoin : le manque de temps. La crise sanitaire n’en donne pas, au contraire : on peut bien sûr en télétravail « lancer une lessive » entre deux réunions, mais entre les devoirs avec les enfants, les garder quand l’école ou la crèche sont fermées et ménage ou jardinage, faut pas pousser mémère dans les orties (les grands-parents sont précieux !), père et mère de famille ont besoin d’un coup de main !

Des services pour tous les besoins

La garde des enfants : Kinougarde, Mômji, Family Sphere, Ô P’tit Môme, Educazen, Babychou Services, Kangourou Kids… Les parents au travail ne manquent pas de « nounous ».

Les auxiliaires de vie : aidants et familles des personnes handicapées et des personnes âgées appellent par exemple Petits-fils (Korian), pour accompagner leur proche dans les actes essentiels de la vie quotidienne : se laver, s’habiller, se déplacer ou encore se nourrir (lire encadré).

L’aide-ménagère pour les familles nombreuses, les personnes qui requièrent un maintien à domicile ou tout simplement celles qui manquent de temps : on repasse, on assure le ménage, on prépare des repas. Parmi ls prestataires qui ont pignon sur rue, O2 (qui propose d’ailleurs d’autres services comme la garde d’enfants ou l’assistance aux séniors), Shiva ou encore Domi Ménage.

L’entretien du jardin et les petits travaux de bricolage sont assurés par Vivaservices, Merci+, Maison & Services et bien d’autres, y compris des enseignes purement locales.

Nombreux avantages

Tous les professionnels des services à domicile à privilégier ont obtenu un agrément de l’État pour exercer leur activité, s’en assurer. Le recours à ce type de service donne également droit à certains avantages fiscaux. Pour les parents et les particuliers, un crédit d’impôt (déduit de l’impôt dû) de 50 % des dépenses engagées dans les prestations de services à domicile, sans toutefois dépasser 12 000 euros par an. Ne pas oublier les aides de la Caisse d’allocations familiales. Les personnes autonomes âgées de plus de 65 ans bénéficient de l’aide financière CCAS de la mairie de la région ou celle proposée par la caisse de retraite. Quant aux personnes dépendantes, elles sont éligibles à une demande d’Allocation personnalisée d’autonomie auprès du département (cette aide est définie en fonction des revenus).

Anna Guiborat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.