Ses avantages diététiques sont des bénéfices

Chacun de nous est convaincu qu’une consommation bio est préférable… Pour la santé ? Oui. En voici quelques preuves…

Primo, les aliments biologiques ne sont pas produits ou transformés à l’aide de pesticides ou d’engrais chimiques. Et ça change déjà tout parce qu’ils ne contiennent en principe aucun élément chimique toxique. L’utilisation de techniques naturelles telles que l’engrais vert pour fertiliser les terres et la rotation des cultures pour lutter contre les parasites et les maladies génère des produits alimentaires plus sûrs, plus sains et plus savoureux. Plus chers, aussi, pour le moment. Mais l’effort vaut le prix.

Une forte teneur en antioxydant

Les aliments biologiques sont exempts de produits chimiques qui réagissent normalement avec les vitamines, les composés organiques et les minéraux en réduisant les effets positifs essentiels des antioxydants dans les produits alimentaires. Des études récentes suggèrent que la consommation d’aliments biologiques contribue à un apport plus important d’antioxydants nutritionnellement avantageux et à une exposition limitée aux métaux lourds. Les effets positifs des antioxydants obtenus à partir d’aliments biologiques commencent par la prévention des maladies cardiaques, du cancer, des baisses de vision, du vieillissement prématuré et des dysfonctionnements cognitifs.

Amélioration de la santé cardiaque

L’herbe naturelle augmente les quantités d’ALC (acide linoléique conjugué) présentes dans les produits animaux. L’énergie solaire est bien absorbée par l’herbe naturelle grâce à la photosynthèse et est convertie en ALC organique, un acide gras bon pour le cœur, susceptible de renforcer la protection cardiovasculaire. On trouve ce composant en plus grande quantité dans la viande et les produits laitiers des animaux élevés en pâturage libre.

Résistance aux antibiotiques

Les fermes non biologiques utilisent pour leur bétail des vaccins, des hormones de croissance, des sous-produits animaux et des antibiotiques pour traiter et nourrir les bêtes. Lorsque l’humain consomme des produits alimentaires non biologiques, il ingère indirectement des antibiotiques, des hormones de croissance et des vaccins qui affaiblissent le système immunitaire en raison d’une surdose d’antibiotiques et autres produits ingérés par les animaux. Le système immunitaire en prend un coup. L’avantage des aliments biologiques est que leur processus de production n’implique pas l’utilisation des produits en cause.

Un meilleur goût

La saveur des aliments biologiques est plus intense car les cultures ont plus de temps pour se développer et mûrir. L’utilisation de techniques de production agricole naturelles et respectueuses de l’environnement favorise un meilleur goût des produits bio. Ils sont en général consommés peu de temps après leur récolte et ne contiennent pas de conservateur. Ils sont parfois moins esthétiques, ce qui est un gage d’authenticité…

Bien sûr, à condition que le produit en question respecte le cahier des charges voulu. L’industrie alimentaire a vite fait de coller du bio sur des aliments à nouveau traités. Soyez sûr·e de l’origine.

Marie Bernard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.