S’engager dans la vie associative avant 18 ans, c’est possible !

0

Être bénévole, ce n’est pas réservé qu’aux adultes, les moins de 18 ans le peuvent également. Voici ce qu’il faut savoir si vous voulez que votre enfant devienne un jeune bénévole.

Si parfois le bénévolat est motivé par le souci d’étayer un CV, des jeunes tendent quand même à aider leur prochain. Ou ce sont plutôt leurs parents qui essayent de leur inculquer cette faculté dont les bienfaits demeurent bien réels. En effet, pendant l’adolescence, votre enfant est partagé entre conduites à risques et envie de changer le monde. Il ne se sent plus un enfant mais un adulte. Hélas, il sait que pour être un vrai adulte, il faut avoir 18 ans. Oh l’injustice ! Et pourtant, il pourrait faire tant de choses. Heureusement que le bénévolat est accessible aux mineurs. Cette activité pourrait être constructrice pour votre enfant et l’aider à canaliser son temps et son énergie. En outre, de nombreuses rencontres l’attendent et il se sentira enfin un membre accompli de la société.

Quelles sont les règles pour devenir un jeune bénévole ?

Selon le ministère de l’Education, « tout jeune mineur peut librement devenir adhérent d’une association, si les statuts de celle-ci le permettent ». Il peut alors participer aux actions de cette association et y être bénévole. Parfois l’autorisation préalable de ses parents n’est même pas obligatoire. En outre, le ministère de l’Education note qu’il est « aujourd’hui formellement inscrit dans la loi qu’un mineur peut accomplir seul tous les actes utiles à l’administration de l’association (louer du matériel, demander une subvention, etc.), à l’exception des actes de disposition (acquérir un immeuble, etc.) ». Avant 16 ans, un jeune peut aussi « créer ou être élu membre de l’instance de direction (conseil d’administration, CA) d’une association. Il doit pour cela, préalablement à toute action de sa part (participation à une AG constitutive, présentation sur une liste pour être élu au CA…), demander une autorisation écrite à ses parents », précise le ministère. Et d’ajouter : « Entre 16 et 18 ans, il n’y a pas besoin d’autorisation préalable pour créer ou être élu dirigeant d’une association. Une fois le jeune élu, un des dirigeants de l’association devra informer les représentants légaux du mineur. » In fine, un mineur doit aussi, comme tout le monde, s’acquitter d’une cotisation. Toutefois, le montant de celle-ci ne doit pas excéder son argent de poche.

Accompagnement scolaire, animations sportives ou culturelles, organisation d’événements, collectes, secourisme, visite aux personnes âgées, maraudes, défense des droits de l’enfant, etc., les possibilités ne manquent pas. Pour trouver une association ou une mission faite pour lui, votre ado peut se tourner vers la mairie de sa ville, les maisons des associations, les centres d’information jeunesse (CIJ ou CRIJ), les maisons des jeunes et de la culture (MJC), les centres socio-culturels et de loisirs ou encore vers son lycée. En outre, de nombreux sites, comme jeuneetbenevole.org, proposent aux 8-25 ans un tas de missions. Il suffit d’indiquer dans la barre de recherche l’âge de votre enfant, votre code postal, les missions qui intéressent votre progéniture (peut-être même auprès d’un public particulier comme les enfants ou personnes âgées), la période qui lui convient le mieux (vacances, mission de longue durée) et le tour est joué. De nombreuses associations apparaissent sur l’écran !

Ces associations qui accueillent des bénévoles mineurs

Si votre enfant aime les animaux, alors l’association SPA ou encore les 30 millions d’amis seront ravis de l’accueillir. Par exemple, la SPA dispose d’un Club Jeunes dédié aux 11-17 ans. Ils découvrent le travail d’un refuge et les efforts constants de ses salariés et bénévoles pour mener les animaux vers une adoption. Ils vont également effectuer des tâches diverses pour garantir le bien-être des pensionnaires. De son côté, la Fondation Raoul Follereau cherche un organisateur évènementiel pour mettre en place des concerts, des pièces de théâtre, organiser des concours de pétanque, des lotos, des vide-greniers, des expositions, etc. Pour plus d’information, appelez le 01 53 68 98 98.

La Croix-Rouge offre également l’opportunité à tous les jeunes sans condition de diplôme et de compétences de s’engager plusieurs mois en tant que volontaire : en France dans le cadre du Service civique pour les 16-25 ans et à l’étranger grâce au Service volontaire européen pour les 17-30 ans. Enfin, l’UNICEF France propose aux 12-25 ans de mener à ses côtés des actions de mobilisation et de sensibilisation, pour faire respecter les droits de l’enfant en France et dans le monde. Adaptés à leur âge et leur environnement scolaire, les programmes d’Engagement Jeunes de l’UNICEF leur offrent l’opportunité de transformer en actions leurs préoccupations solidaires et citoyennes.

Anna Ashkova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.