Changer l’avenir d’un enfant et de sa communauté

0
Parrainage d’un enfant à l’étranger – Un article pour ceux qui hésitent encore à sauter le pas dans une aventure humaine hors du commun.

Un enfant par la main, La voix de l’enfant, Partage, Vision du Monde, Plan International, Enfants du Mékong… La liste des ONG proposant le parrainage d’enfants est très longue. Chacune agit avec ses spécificités, son mode d’action et son expertise. Elles agissent également dans différents pays, en fonction des besoins du terrain, de leurs capacités et de leurs champs d’intervention.

« Ce qui préoccupe le plus les parrains, c’est la garantie d’une bonne utilisation des dons. L’accessibilité des comptes de l’association est un gage de transparence. Par ailleurs, plusieurs labels existent : Ideas, le Don en Confiance, etc. », rassure Jennifer Duquesne, directrice communication & développement des ressources chez Partage.

Qu’entend-on concrètement par le parrainage d’un enfant ?

Le parrainage est une réponse pour accompagner les enfants dans le besoin et en situation d’urgence sur le long terme. « Dans de nombreux pays, les enfants travaillent, d’autres sont victimes de maltraitance ou même d’exploitation. Ils n’ont jamais été à l’école, ne savent ni lire, ni écrire, ce qui leur laisse très peu de chances pour l’avenir. Pour agir efficacement auprès des enfants les plus vulnérables, victimes de la pauvreté, de la misère, de l’exploitation ou de la violence, pour changer le cours de leur vie, il faut agir dans la durée. Le parrainage permet cette pérennité », complète Jennifer Duquesne.

Le parrainage consiste, par une donation mensuelle d’argent, à aider un enfant à aller à l’école, pour lui permettre de sortir de la pauvreté et de se construire un avenir. L’école joue un rôle déterminant dans le développement de l’enfant. Jennifer Duquesne de l’association française de solidarité internationale Partage énumère : « L’école est un véritable lieu de protection, où l’enfant bénéficie souvent d’un repas le midi – parfois le seul de la journée –, où il fait l’objet d’un suivi médical et peut se faire soigner, où il suit des activités éducatives et ludiques qui le sortent de son quotidien, où il peut se développer sereinement… et envisager un avenir. »

Pour changer le cours de leur vie, il faut agir dans la durée. Le parrainage permet cette pérennité

Un engagement solide…

Chaque enfant parrainé est soutenu de manière équitable et régulière, pendant plusieurs années. « Il existe deux types de parrainage pour venir en aide aux enfants : le parrainage d’un enfant (nominatif), et le parrainage d’un groupe d’enfants (d’action). C’est une action concrète permettant de contribuer à l’amélioration des conditions de vie d’enfants dans les pays les plus défavorisés, nous assure Jennifer Duquesne. Pour s’épanouir, un enfant doit évoluer dans un environnement sain et fort. Et parce qu’un enfant ne vit pas seul, votre parrainage bénéficie aussi à toute sa communauté (camarades, famille, village…) à travers des programmes de développement adaptés. »

Ce faisant, chez Partage, le département Parrains & donateurs a des interlocuteurs spécifiques au sein de l’association partenaire pour gérer les questions de parrainage et entretient avec ceux-ci une communication permanente par téléphone, email, courriers. De nombreux documents sont échangés sur l’évolution de la situation des enfants. Outre les correspondances que l’enfant envoie à son parrain (lettre, dessin) le partenaire envoie une lettre, trois fois par an, aux parrains. Enfin, « à chaque mission sur le terrain, Partage s’assure que chaque enfant est suivi par l’association sur divers plans : sanitaire, familial, social, scolaire, professionnel, etc. Ce travail de suivi s’applique à tous les enfants », nous explique la directrice communication de Partage.

… qui rime aussi avec relation engageante !

Faire grandir un enfant est une mission qui se construit jour après jour. Le parrainage permet d’agir efficacement auprès des enfants les plus vulnérables, victimes de la pauvreté, de la misère, de l’exploitation, et de la violence, pour changer le cours de leur vie. Il permet la mise en place d’actions de terrain pertinentes et inscrites dans la durée… C’est une action concrète qui contribue à l’amélioration des conditions de vie d’enfants dans les pays les plus défavorisés.

« Tous les enfants méritent de grandir dignement. Aujourd’hui encore, trop d’enfants n’ont pas cette chance. Parrainer un enfant avec Partage, c’est lever les freins à son développement global en lui permettant d’être éduqué, soigné, nourri et protégé et en accompagnant le développement de sa communauté… », souligne Jennifer Duquesne.
Le parrainage est avant tout un engagement moral vis-à-vis de son filleul. À tout moment, un parrain peut arrêter son soutien. Mais lorsqu’un parrain s’engage à accompagner un enfant, il est conscient qu’il l’accompagnera dans la durée. « Un enfant est généralement parrainé pendant six à huit ans, ce qui lui permet de bénéficier de bonnes conditions pendant sa scolarisation. Si l’enfant reste dans le programme que soutient Partage, il sera parrainé jusqu’à ses 18 ans. Pendant cette période, Partage lui permettra d’acquérir les clés pour devenir autonome », note Jennifer Duquesne.

La labellisation exige le respect du donateur, la transparence sur l’utilisation des dons, […] de la probité et du désintéressement.

Quelles garanties et traçabilité de l’argent envoyé ?

« Convaincue que les freins au développement global de l’enfant doivent être levés par les populations elles-mêmes, Partage a choisi de travailler avec des acteurs locaux, reconnus et légitimes, qui connaissent bien le contexte et respectent la culture et les besoins des enfants. Partage apporte un soutien financier et technique à ses partenaires en s’assurant de la réalisation des actions et de la bonne utilisation des fonds : les responsables de suivi de programme assurent un contrôle continu », explique la directrice communication de Partage. C’est pourquoi ils sont en relation étroite avec le partenaire local, avec des rapports narratifs et financiers mais aussi des missions sur place.

En outre, comme d’autres ONG, Partage est labélisée Don en confiance par le Comité de la charte, ce qui garantit à ses donateurs transparence et rigueur dans l’utilisation des fonds qui lui sont confiés pour financer les actions mises en place avec ses partenaires locaux. La labellisation exige le respect du donateur, la transparence sur l’utilisation des dons, une recherche d’efficacité dans les moyens utilisés, de la probité et du désintéressement. « L’association Partage est labellisée depuis 1995 et vient d’avoir son renouvellement (le 28 mars 2019). Les comptes de Partage sont également soumis chaque année au contrôle d’un expert-comptable indépendant. Ils sont certifiés par un commissaire aux comptes, désigné par l’assemblée générale des adhérents. Partage se soumet également aux contrôles émanant de la Cour des comptes », détaille Jennifer Duquesne.

Geoffroy Framery

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.