Yoga : la solution détox de la rentrée

0
Ça y est les vacances sont finies ! Il faut gérer les enfants, composer avec le retour du stress et faire avec les problèmes qui se sont accumulés au bureau. Pour rester en forme et affronter les nouveaux défis de cette rentrée, optez pour le yoga et ses bienfaits.

À l’occasion de la sortie de la nouvelle édition de son Cahier Yoga Détox – enrichi de douze cartes Feel Good –, Annie Casamayou, naturopathe, réflexologue et professeur de yoga, nous parle de son ouvrage, et nous donne ses conseils pour se lancer dans une cure de yoga détox à la rentrée. Entretien.

Vous êtes naturopathe, réflexologue, mais vous donnez également des cours de yoga. Avez-vous le sentiment que ces activités sont liées entre elles ?

Bien sûr. Tout cela touche au bien-être physique, mental et émotionnel. Le yoga comme la réflexologie et la naturopathie sont différentes manières d’aborder la santé. Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la santé se définit comme un état de bien être complet. Avec mes différentes activités, j’essaie de m’approcher au plus près de cette définition. D’ailleurs, il n’est pas rare que je propose à mes clients de compléter leurs séances de naturopathie et de réflexologie avec des cours de yoga.

Pourquoi avoir voulu écrire un ouvrage qui associe le yoga et la détox ?

Pour achever ma formation de professeur de yoga à l’Institut d’Eva Ruchpaul à Paris, j’ai réalisé un mémoire sur les liens entre la naturopathie et le yoga. C’est à partir de là que j’ai commencé à songer à l’écriture d’un ouvrage qui mêle les deux. Pour moi, allier le yoga avec la détox, c’est-à-dire une alimentation saine, des plantes et des huiles essentielles, permet de trouver un certain équilibre en évacuant les toxines et les tensions.

À qui s’adresse une cure de yoga détox ?

À l’exception des enfants, une cure de yoga détox s’adresse à tout le monde. Elle peut plus spécifiquement intéresser des personnes qui voudraient perdre un peu de poids, ou qui se sentent stressées voire dépassées par un rythme de vie trop éprouvant. Faire une petite cure, même pour un week-end, fait énormément de bien. C’est une manière de s’octroyer une pause et de s’offrir du temps pour soi.

Quels sont les prérequis pour se lancer dans une cure de yoga détox ?

Le yoga n’a pas vraiment de prérequis. Le plus important est de faire en fonction de son corps. Il s’agit d’accepter ses limites et de ne pas forcer. Qu’on soit souple ou pas, cela n’a pas d’importance. Et vis-à-vis de la détox c’est-à-dire des petites cures de naturopathie qui peuvent l’accompagner, il n’y a pas de contre-indication, hormis si la personne connaît des troubles de l’alimentation.

L’alimentation occupe une place centrale dans votre ouvrage. La pratique du yoga est-elle indissociable d’une nourriture saine ?

Pour moi, l’alimentation est à la base de tout. Une journée compte trois repas par jour. De ce point de vue, il est clair que ce que l’on met dans nos assiettes à des répercussions sur notre énergie et notre vitalité. L’avantage du yoga c’est que certaines postures vont amplifier les effets de la détox alimentaire en permettant d’agir sur le drainage des intestins ou du foie par exemple. C’est dans ce sens-là que l’association de la détox et du yoga a un intérêt.

Vous parlez dans votre ouvrage d’une forme bien spécifique de yoga : le hatha yoga. À quoi renvoie-t-il ?

Le yoga est très à la mode depuis plusieurs années. Dans ce contexte, on a vu surgir différentes formes de yoga. La forme la plus classique de yoga est le hatha yoga – le yoga des postures. Dans cette forme de yoga, on va utiliser le corps pour le mettre au service de postures. Ici, le corps est conçu comme un outil pour agir sur l’esprit.

Est-ce que cette forme de yoga se caractérise par son immobilisme ?

En yoga, il y a plusieurs étapes fondamentales : l’avant-posture, la posture elle-même et l’après-posture. Si le yoga peut paraître stoïque en apparence, il ne l’est pas quand on le vit de l’intérieur car tout votre corps et votre mental sont sollicités avant, pendant et après.

Quel est l’objectif du yoga hatha ?

Le yoga n’a pas vocation à soigner. Comme le dit Eva Ruchpaul, le yoga est une gymnastique de la conscience. Il vise à trouver l’équilibre entre le corps et l’esprit en se recentrant sur le moment présent et ses sensations intérieures. Il s’agit vraiment d’évacuer toutes pensées annexes, pour se consacrer entièrement à soi.

Concrètement, quels sont les bienfaits de ce yoga des postures ?

En sollicitant la respiration et notamment la respiration abdominale, le yoga permet d’agir sur le système nerveux et donc le stress. Le yoga permet aussi de lutter contre les troubles fonctionnels comme les ballonnements ou les remontées acides, par exemple. Il est difficile de résumer les bienfaits du yoga : ceux-ci peuvent être très nombreux et évoluent en fonction de vos besoins. Toutefois, il faut bien noter que la pratique du yoga se conçoit comme un ensemble de postures, il n’y a pas de postures miracles.

Vous développez dans votre ouvrage plusieurs programmes de yoga détox. Comment avez-vous pensé chacun de ses programmes ?

L’idée c’était vraiment de s’adapter aux besoins de chacun. Il y a des personnes qui n’ont pas forcément beaucoup de temps pour eux. J’ai pris en compte cette contrainte et j’ai élaboré des programmes sur un week-end ou une semaine pour donner la possibilité à tous de s’essayer au yoga détox. J’ai aussi conçu des petites séances à effectuer le matin avant d’aller travailler ou le soir en rentrant à la maison pour ceux qui souhaiteraient s’exercer quotidiennement. De manière générale, que vous recherchiez une perte de poids, un moment de détente ou tout simplement un moment pour vous, j’ai essayé de concevoir des programmes pour que chacun trouve son bonheur.

Votre ouvrage est largement illustré et contient de nombreux conseils. Diriez-vous qu’il a été conçu pour être le plus pédagogique possible ?

Oui tout à fait. Je pense que quand on applique des recettes, il faut savoir pourquoi. Mon ouvrage est une forme de pas à pas pour démarrer avec des exercices et des programmes simples facilement réalisables chez soi.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui voudraient se lancer dans la pratique du yoga à la rentrée ?

Essayer ! Il ne faut pas hésiter à se lancer. Mon ouvrage est là pour donner envie aux gens de se lancer dans l’aventure du yoga. La seule chose que je recommanderais c’est d’approfondir sa pratique avec des cours et/ou des séances de naturopathie. Je crois beaucoup aux vertus du professeur qui vous guide et vous accompagne.

Tessa Bourcier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.