Yoga : le meilleur professeur est vivant, en vous

0
Nous avons, dans le précédent numéro, rencontré Mark Stephens, professeur américain de yoga mondialement reconnu. L’un de ses livres, tous destinés aux enseignant·es de yoga, Les ajustements en yoga (Macro éditions), nous dévoile le meilleur professeur, sans cesse présent, à l’écoute si vous l’écoutez.

On se transmet volontiers une histoire sur le Bouddha, datée peu de temps après son illumination. Il cheminait dans la campagne quand il s’est approché d’un petit village dont les habitants ont ressenti une incroyable énergie circuler parmi eux. Curieux, ils se sont avancés sur la route où le Bouddha marchait, pour mieux discerner la vague éprouvée. En s’approchant prudemment du Bouddha, l’un des villageois lui demande : « Qui es-tu ? Dieu, une divinité ? » Le Bouddha répond : « Non. » Frappé par la clarté qui émanait de lui, un autre l’apostrophe : « Es-tu un sorcier ou un magicien ? » Même réponse : « Non. » Puisqu’il ressemblait plutôt à un homme, un autre se risque : « Es-tu un homme ? » Et, derechef, le Bouddah répond par la négative. « Alors qui es-tu ? » demande un autre villageois. Et le Bouddha répondit : « Je suis réveillé. »

[…] La pratique du yoga nous éveille progressivement à une compréhension plus limpide et plus vraie de qui nous sommes dans notre être le plus profond, le plus intérieur. Comment le Bouddha s’est réveillé ? En se connectant. Même chose en yoga : le meilleur professeur possible est vivant et tout à l’intérieur. L’essentiel de la pratique consiste à en venir à entendre ce professeur intérieur, à écouter et à honorer les enseignements venus de l’intérieur. Bon nombre de chercheurs en quête de spiritualité sont allés trouver des professeurs extérieurs à eux pour les instituer source de leur propre illumination. Une consigne courante consiste à dire au chercheur de tourner autour d’une montagne sacrée. À ceux·celles qui reviennent encore moins éclairé·es et toujours hanté·es de questions, le professeur redonne la même recommandation et l’élève la suit, encore, encore. Le but n’est pas de marcher autour d’une montagne, mais de se connecter à son intérieur. On finit par y arriver – ou pas. Selon la façon dont on enseigne le yoga, lorsque l’on prodigue aussi des ajustements par le toucher appropriés et efficaces, on guide idéalement chaque élève pour qu’il apprenne à trouver et à honorer son professeur intérieur. Nous favorisons le développement sûr et pérenne de chaque élève dans sa pratique.

Mark Stephens, traduction Olivier Magnan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.