Donner en toute confiance

0
Le sentiment de confiance dépend de la façon dont une association rend compte de l’emploi de ses fonds. Le législateur français encadre la transparence des associations. Pour un non-initié, ces informations sont parfois complexes à décrypter. Raison pour laquelle des labels proposent de préparer un document ultra-simplifié. Lorsque l’organisme n’en est pas pourvu, le donateur doit veiller par tous les moyens au sérieux du bénéficiaire. Nos conseils.

Une Charte des dons en confiance

La Charte des dons en confiance est un organisme de contrôle des associations adhérentes. Elle veille au respect de la déontologie. Cet agrément certifie la bonne foi et propose aux donateurs d’identifier des associations fiables. Dès qu’une organisation est agréée, un contrôleur est nommé pour trois ans, durée qui correspond à la période de validité de l’agrément. Elle vérifie le respect des engagements par le signataire et informe le président du comité. Les informations sont passées au crible des critères de contrôle : le respect du donateur, la transparence, la gestion désintéressée et la recherche de l’efficacité.

Conformité avec les objectifs du donateur

Vérifiez que les objectifs poursuivis par l’association correspondent effectivement au type d’action que vous souhaitez soutenir. Renseignez-vous sur les dirigeants, lisez les publications et notamment les rapports d’activité. Portez votre attention sur quelques informations financières et le degré de transparence sur la manière dont elle utilise l’argent.

Points à contrôler en l’absence de label

Vous souhaitez donner à un organisme qui ne bénéficie d’aucune certification ? Voici quelques conseils pour élaborer votre propre jugement. Première question à vous poser : quel est le but de cette organisation ? Est-il clairement formulé dans un document appelé « projet associatif » ? Seconde question : « Qui dirige ? » La liste des membres du conseil d’administration et la description de sa structure doivent se montrer facilement accessibles. Troisième point crucial, les comptes. L’association est-elle contrôlée ? Ses comptes sont-ils certifiés par des commissaires aux comptes, un expert-comptable ? Libre à vous de vous référer aux rapports transmis par ces professionnels. Enfin, peut-on accéder facilement au rapport annuel (le rapport d’activité et le rapport financier) ? Est-elle transparente dans ses démarches ? En répondant à ces questions, vous garantissez le bon usage de vos dons.

S’assurer de l’honnêteté de la collecte

Les labels et chartes ne dispensent pas les donateurs de réaliser leurs propres vérifications financières. Une fois le don réalisé, ils doivent s’assurer que leur argent a été honnêtement utilisé. Comment obtenir des informations ? En lisant avec attention les publications des organisations, en étudiant « les ratios de frais de collecte ». Ce calcul va vérifier que les sommes dépensées pour susciter la générosité sont raisonnables par rapport au total de la collecte effective.

Transmission du reçu fiscal

L’association doit vous transmettre un reçu fiscal lorsqu’elle est habilitée à le faire, quel que soit le montant du don ou le moyen de paiement que vous avez utilisé. Elle doit aussi transmettre un rapport d’activité, précisant au donateur quels usages ont été réservés au produit de la collecte.

Marie Bernard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.