Maisons d’accueil l’Îlot : parce que tout le monde a le droit à une deuxième chance

0

L’association Maisons d’accueil l’Îlot existe depuis 1969. Sa mission : accueillir, héberger et accompagner dans leurs démarches de réinsertion des hommes et des femmes en grande précarité. Il s’agit la plupart du temps des personnes sortant de prison ou en aménagement de peine (certaines sont placées sous bracelet électronique). En partenariat avec de nombreux organismes dont les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP), l’association accompagne chaque année 1 200 personnes grâce à ses 5 maisons d’accueil situées en France (la résidence Chemin Vert, à Paris ; les Augustins, à Amiens ; deux centres d’hébergement et de réinsertion sociale composent l’Îlot Val-de-Marne, une résidence à Vincennes et une résidence à Villiers-sur-Marne ; la résidence Thuillier, à Amiens ; et un grand centre d’hébergement d’urgence à Amiens, La Passerelle). L’association prévoit également d’ouvrir un nouvel établissement dans le Var. Elle  espère aussi pouvoir dupliquer dans d’autres régions de France son dispositif innovant d’insertion – l’Atelier Qualification-Insertion. Les résidents de l’Îlot bénéficient d’un accompagnement social et éducatif, qui leur permet un retour à l’emploi grâce à des ateliers d’insertion. En outre, l’Îlot aide ses résidents à trouver un logement autonome. Reconnue d’utilité publique depuis 1998, l’association est membre du Comité de la Charte pour un don en confiance.

Deux questions à Philippe Garganne, responsable des deux établissements Îlot du Val-de-Marne

Pouvez-vous présenter vos résidents ?

La résidence de Vincennes accueille en studio des jeunes couples et des femmes seules en difficulté ou en lien avec la justice. La résidence de Villiers-sur-Marne permet l’accueil de femmes seules, de tout âge, qui peuvent avoir des enfants mais ces derniers ne sont pas  accueillis dans notre établissement. Elles sont là pour des raisons différentes. En ce moment, nous avons beaucoup de résidentes issues de l’immigration. Il en est de même à Vincennes, où nous accueillons des couples. Certains sont issus de l’immigration, d’autres ont des problématiques familiales ou encore nous avons des anciens détenus qui vivent ici avec leur compagne.

Comment arrivent-ils chez vous ?

Ils sont orientés par le Service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO) et le dispositif départemental qui centralise toutes les demandes d’hébergement au niveau du département. Dans le Val-de-Marne, les candidatures de justice nous sont proposées par des SPIP. Dans ce cas, on rencontre en amont les personnes avant même que le SIAO nous les oriente. On étudie avec chaque personne le projet qu’elle vise. Nous les aidons à accéder à un logement autonome et à un accès à l’emploi. Nous les accompagnons dans leurs démarches administratives (obtention de titre de séjour, par exemple) et les aidons à rédiger leur lettre de motivation ou CV.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.