Mutuelle : comment faire le bon choix

0

Une étude de la Dress publiée le 23 janvier 2018 estime que 95% de la population française souscrit à une complémentaire santé. Si certains bénéficient de la couverture d’une mutuelle d’entreprise, d’autres doivent en choisir une. Pas facile de choisir tant les offres sont multiples… Voici nos conseils pour faire le bon choix.

Définissez votre profil d’assuré

Lunettes, dents, orl, dermato… Certaines dépenses de santé sont largement prévisibles. Planifiez-les dans la mesure du possible afin de choisir la mutuelle qui vous remboursera au mieux des dépenses.  Vous devez également définir le budget maximal que vous êtes en mesure d’engager. Selon son seuil, vous pourrez opter pour un contrat d’entrée de gamme qui prendra le relais uniquement en cas de coup dur ou bien pour une formule aux plafonds élevés, incluant des consultations de prévention gratuites par exemple. Un couple avec enfants a généralement intérêt à souscrire à un contrat familial.

Optez pour une « vraie » mutuelle, plutôt qu’une assurance

On utilise communément le terme « mutuelle » pour parler des complémentaires santé, organisme qui prend en charge la part non remboursée par la sécurité sociale de vos dépenses de santé. Pourtant, le terme est largement galvaudé… Selon la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), 534 organismes offrent des couvertures complémentaires de santé. Pourtant, seules 411 peuvent être qualifiées de « mutuelle tandis que les autres sont en réalité des assurances et institutions de prévoyance. La différence entre ces catégories d’organismes est importante. Une vraie mutuelle peut vous ouvrir les portes du réseau sanitaire et social à but non lucratif. Il s’agit d’un groupement de plus de 2500 établissements et services ouverts à tous, dans toutes les spécialités.

Utilisez les comparateurs pour vous poser les bonnes questions

Simple et efficace, rendez-vous sur les sites comparateurs de mutuelle comme lesfurets.com. Ils vous donnent accès à un questionnaire qui vous aidera à vous poser les bonnes questions. Rien ne vous oblige à souscrire à une offre via leurs formulaires. Ils vous aident également à faire le point sur votre contrat en cours si vous en avez un : garanties, plafonds de remboursements… Après avoir établi vos priorités, le comparateur vous proposera une synthèse des formules offrant les prestations les plus intéressantes pour vous.

Lisez derrière les chiffres

Attention aux différences de présentation des informations ! Certaines mutuelles expriment le niveau de remboursement en pourcentage du tarif de base de la Sécurité sociale en l’incluant, d’autres ne l’incluent pas. D’autres encore proposent un montant forfaitaire. Enfin, la base de remboursement de la Sécurité Sociale est très faible, ce qui est le cas par exemple pour les prothèses dentaires et les lunettes. L’assureur présente alors un pourcentage très élevé de remboursement qui correspond en fait à un montant dérisoire…

Préférez le tiers payant si possible

Certaines mutuelles remboursent a posteriori, par virement bancaire. D’autres avancent elles-mêmes les frais engagés en cas de consultation ou d’achat de médicaments chez les professionnels de santé partenaires. Si vous souhaitez à tout prix bénéficier d’une dispense d’avance de frais, pensez à vérifier ce point.

Vérifiez le délai de carence et de remboursement

Ne vous focalisez pas uniquement sur le taux de remboursement de votre future mutuelle. Pensez aux conditions de ces remboursements, et notamment au « délai de carence », soit cette période durant laquelle vous ne pourrez pas encore prétendre au remboursement total ou partiel de vos prestations. Il s’agit en réalité du délai à partir duquel vous pourrez enfin être remboursé.

Marie Bernard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.