Estelle Lefébure « J’ai un côté “très doux”, mais je peux aussi être une maman sévère »

0

Estelle Lefébure est une maman comblée de trois enfants :
Ilona (22 ans), Emma (20 ans) et Giuliano (6 ans). À 51 ans, l’ancienne top internationale et ex de David Hallyday publie un troisième ouvrage* dans lequel elle dévoile ses bonnes pratiques de maman. Alimentation et bien-être font aussi partie de l’éducation !

En quoi l’éducation influence-t-elle la manière de manger des enfants ?

Nous intervenons dans la programmation d’idées dans l’inconscient de nos enfants. Nous devons prendre conscience de ce que cela implique. Par exemple, nous disons aux enfants : « Si tu termines ton assiette, je te donnerai un dessert ». Au nom de quoi un dessert serait-il une récompense ? Pourquoi ce qui est mauvais pour eux, le sucre, est-il souvent associé à une récompense ? C’est une invention des parents !

Comment inculquer de bonnes habitudes alimentaires ?

J’ai souvent répété à mes enfants « finis ton assiette ! ». Cette phrase reflète une horrible réalité ! En la répétant, nous donnons l’habitude à un enfant de tout manger, même si son estomac dit stop. Nous avons toujours tendance à culpabiliser à l’idée que nos enfants ne mangent pas assez. Pourtant, terminer systématiquement le contenu de son assiette fait que parfois on mange trop ! On adopte alors des habitudes alimentaires qui conduisent certains au surpoids. D’autres développent des troubles du comportement alimentaire tels la boulimie ou l’anorexie. Il est ensuite très difficile de retrouver une alimentation normale. Pour se soigner, il faudrait remonter jusqu’à l’inconscient de ce que l’on a appris tout petit…

Quels conseils pratiques donnez-vous dans votre ouvrage pour mieux manger ?

Le premier réflexe consiste à développer la pleine conscience de ce que l’on fait. Aux moments où on mange, on peut apprendre apprécier le contenu de l’assiette. On apprécie alors mieux les saveurs des aliments.

Quelles sont les mauvaises habitudes à abandonner ?

On peut s’interroger : pourquoi nos enfants mangent-ils de plus en plus vite ? Parce que nous les stressons. Pourquoi le repas est bâclé ? On ne prend pas le temps de manger et d’être ensemble le temps d’un repas dans nos rythmes vie actuels. Quand ils sont petits, on prend le temps de donner le biberon. Mais plus tard, il faut aller vite, alors qu’on devrait prendre notre temps.

Votre fille Ilona a fait une entrée remarquée dans le milieu de la mode en posant pour la marque Etam notamment. Ne craignez-vous pas qu’elle soit victime du diktat des agents en matière de poids ?

Ma fille Ilona est équilibrée. Elle sait en quoi consiste l’anorexie. Elle a vu comment on devenait lorsque l’on ne s’alimentait pas. Elle a côtoyé des filles anorexiques en dehors du milieu du mannequinat d’ailleurs, parce que cela existe dans tous les milieux. Elle est consciente du danger que l’on court et sait le mal que cela pourrait lui faire. Elle n’a pas envie de passer par là pour réussir.

Le monde du mannequinat a-t-il beaucoup changé depuis les années 80 ?

Parmi les mannequins de ma génération, aucune n’est tombée dans l’anorexie. On ne croisait alors pas l’ombre d’un corps trop maigre. Nous avions des formes… Ce monde a bien changé depuis. Aujourd’hui, une loi oblige les agences à soumettre leurs mannequins à une visite médicale obligatoire en vue de contrôler leur poids notamment. Si la personne n’atteint pas un poids minimum requis, elle ne peut pas être mannequin.

Votre caractère doux semble contraster avec le milieu dur du mannequinat. Cette image reflète-t-elle la réalité de votre caractère ?

Je suis quelqu’un de vrai. La publicité Mixa ne ment pas ! (Rires) Je porte le même regard maternel sur tous les enfants. J’ai une complicité naturelle avec eux. Mais si j’ai certes un côté « très doux », je peux aussi être une maman sévère.

Quelles valeurs souhaitez-vous transmettre avant tout à vos enfants ?

Le respect. Respect de la nature, de la terre, des gens qui nous entourent… Si nous nous respections les uns les autres, le monde serait différent. Les gens vous respectent quand vous les respectez ! Le respect, c’est aussi se respecter soi-même, être en accord avec soi. Une autre valeur importante à mes yeux est la compassion avec les plus faibles. Il est également important de savoir trouver ce qu’il y a de bon dans chaque personne. Essayer de connaître les gens pour ne pas juger sur l’apparence. Enfin, le plus important est de savoir aimer. S’aimer soi-même, ce qui ne signifie pas être égocentrique au sens où l’on fait tout tourner autour de soi. Savoir penser à soi de temps en temps est nécessaire. Lorsqu’on s’aime soi-même, que l’on s’accepte, on se sent bien. On est alors capable d’aimer, c’est à dire d’ouvrir son cœur en faisant un sourire ou un compliment par exemple.

Bio express

1966 – Naissance à Rouen le 11 mai 1966
1989 – Elle épouse David Hallyday, le fils du chanteur.
1995 – Naissance de sa première fille Ilona.
1997 – Naissance de sa seconde fille Emma.
1998 – Elle anime le mondial de football avec Roger Zabel.
2001 – Le couple Lefébure Hallyday divorce.
2004 – Mariage avec le producteur animateur Arthur.
2008 – Divorce avec Arthur.
2010 – Naissance de son fils Giuliano qu’elle a eu avec son compagnon de l’époque Pascal Ramette.

*Orahe, le bien-être des enfants. Estelle Lefébure.
Flammation. 19,90 €.

Marie Bernard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.