Yoga post-natal

0
Qu’elles aient ou non déjà pratiqué le yoga, avant ou pendant la grossesse, le yoga post-natal les aidera à se recentrer sur elles-mêmes tout en impliquant les enfants. En groupe, chacune à son rythme et au rythme de leur nourrisson, les mamans redécouvrent leur corps et se le réapproprient.

Nous avons vu ces dernières années la pratique du yoga s’étendre aux femmes enceintes et même aux femmes et à leurs nourrissons. Ce yoga post-natal apporte de nombreux bénéfices à la mère, à l’enfant, mais aussi à leur relation. Sachez que le yoga post-natal peut se pratiquer avec le nouveau-né dès les quelques jours suivants la naissance. Il a pour but d’apporter le calme et la confiance nécessaires aux parents et à l’enfant. Il s’agit, entre autres, d’apprendre des postures dans lesquelles le contact avec le nourrisson est conservé.

Les bienfaits pour le nourrisson

Durant les séances de yoga, le nouveau-né est en contact direct avec sa mère, ce qui leur permet de commencer à tisser des liens. L’enfant reste ainsi proche de sa mère, c’est une situation de confort et rassurante surtout par les moments de calme et de détente que créent ces séances.

Une fois l’enfant à l’aise dans ce contexte, il pourra y évoluer (à plus ou moins grande échelle selon son âge bien sûr). La situation du cours de yoga collectif stimule sa curiosité : cela le pousse à aller à la rencontre d’autres bébés ou des mamans qui l’entourent. Il développe alors sa confiance en lui. Ceci se traduit par les interactions qu’il pourra avoir avec les autres individus présents. En étant aussi proche de sa mère dans une activité, l’enfant se focalise davantage sur ce qu’il fait puisqu’il n’a pas besoin de s’inquiéter, sa mère est près de lui. Il est alors plus attentif.

D’autre part, la pratique du yoga en bas âge présente des atouts conséquents pour le développement physique du nourrisson. Ce dernier a une occasion de plus de découvrir et de stabiliser son équilibre et sa motricité grâce aux exercices adaptés. Ceux-ci sont spécialement pensés pour développer les capacités motrices et physiques des enfants. La respiration, le sommeil et la digestion sont également améliorés grâce au yoga post-natal. L’enfant étant apaisé, sa respiration et son sommeil sont alors plus réguliers et sereins. D’ailleurs, une respiration lente et profonde aide au dynamisme de l’organisme. Quant à la digestion, elle s’effectue plus facilement : on observe une nette diminution des coliques du nourrisson.
Le yoga, pratiqué dès le plus jeune âge, familiarise l’enfant avec le concept de proprioception. Autrement dit, il apprend à prendre conscience de son corps, ce qui l’aide alors à se mouvoir et à contrôler ses gestes.

Les massages pratiqués durant ces séances aident également au bon fonctionnement physique de l’enfant, tout en permettant à la mère de découvrir ce petit corps et de tisser un lien avec son nourrisson.

Les bienfaits pour la mère

Après les tensions de la grossesse puis de l’accouchement viennent l’anxiété et la fatigue post-natales. Le yoga est une solution toute trouvée pour permettre aux mamans de retrouver leur sérénité intérieure et pour la communiquer à leur enfant.

Tout d’abord pour la mère elle-même, ces séances de yoga lui permettent de reprendre progressivement une activité physique sans bousculer son corps, avec des exercices adaptés à la phase post-accouchement. Elle pourra, par exemple, renforcer les muscles de ses hanches et de ses jambes, soulager ses douleurs dorsales ou toutes celles liées à l’accouchement et à l’allaitement, pour aboutir à une réappropriation complète de son corps.

Concernant le bien-être mental, le yoga apporte aux mamans, comme à tout un chacun, les outils pour gérer leurs émotions, se détendre, lutter contre le stress mais surtout contre le baby-blues. Cela passe par la complicité qu’elles développeront avec leur enfant et par la meilleure compréhension qu’elles en auront, dans un cadre neutre et en toute sérénité. D’autre part, les séances de yoga post-natal sont aussi l’occasion de ne pas s’isoler dans sa vie de parent mais d’échanger avec les autres mamans.

Chaque mouvement effectué par la mère est en lien avec les effets d’une grossesse. Ces mouvements auront des effets sur la relaxation afin qu’elle se détende et retrouve un apaisement intérieur ; sur la respiration dont les exercices aident à la remontée de l’utérus ; sur ses muscles afin qu’elle puisse les étirer correctement ; sur ses abdominaux en renforçant la ceinture abdominale et le périnée. Cette reconnexion à son corps lui permettra de retrouver son état d’esprit pré-grossesse.

La séance de yoga post-natal

Ce type de yoga est très évolutif. En effet, il dépend de l’âge de l’enfant, de sa croissance, et aussi de la vitesse de récupération de la mère. Avec un nouveau-né, les exercices sont lents et doux. Avec le temps, quand l’enfant a un peu grandi et que la mère a retrouvé tous ses moyens physiques, les exercices peuvent être plus rapides, les positions plus compliquées. Des positions tels que l’avion ou le balancement amusent les petits et participent au renforcement musculaire de leur maman.

Le yoga pour les nourrissons se base sur le Hatha yoga, une forme de yoga très douce avec des mouvements non dynamiques idéals pour eux. Voici un exemple de déroulement de séance :
– 15 minutes d’échauffement et de relaxation pour établir une connexion avec l’enfant ;
– 40 minutes d’Asanas adaptés pour la maman et son enfant ;
– 10 minutes de relaxation pour retrouver le calme, méditation, chants ou massages.

Anna Charbonnier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.