Promis, en 2021, vous allez (enfin) tenir vos bonnes résolutions

0

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Seulement 8 % des gens qui prennent des résolutions les tiennent. Par manque de rigueur ou de temps, les autres les abandonnent dès les premiers mois de l’année. Pourtant, des solutions très simples existent pour tenir ses bonnes résolutions de la nouvelle année.

Arrêter de fumer, se mettre moins en colère, passer plus de temps avec sa famille, faire du jogging le week-end, utiliser moins les écrans… Vous avez déjà pensé aux résolutions que vous allez prendre en 2021 ? Les premiers jours, vous allez certainement les tenir, puis, comme chaque année, les jours, voire les semaines, vont passer et vous allez craquer. Ce sera le début de la fin. Votre bonne résolution va vite devenir une « zérolution ». Et si on vous disait que cette année pourrait se révéler différente ? Voici quelques conseils qui vous aideront à tenir enfin vos résolutions !

Choisir des résolutions faisables

La coutume de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année remonte à plus de 4 000 ans, à l’ère de l’Antiquité. Les Babyloniens auraient été les premiers à avoir instauré cette tradition. Chaque 21 mars, date de leur nouvelle année, ils promettaient de payer leurs dettes et de remettre les outils agricoles qu’ils avaient empruntés. Cette tradition a été récupérée par les Romains qui promettaient chaque 1er janvier d’être de meilleurs citoyens. Aujourd’hui, nous sommes nombreux à faire de même : nous promettre une chose qu’on souhaite réussir à faire durant la nouvelle année. Seul hic, nous nous attaquons souvent à des projets un peu trop ambitieux. Faire les maraudes humanitaires avec un emploi de temps très chargé n’est peut-être pas une bonne idée. En revanche, choisir de parler avec un SDF à la sortie du métro, c’est faisable. Le secret est donc très simple : il faut être réaliste et choisir des résolutions qui n’apparaîtront pas comme un poids supplémentaire à porter sur les épaules.

En deuxième lieu, il ne faut pas vouloir tout changer à la fois. Une résolution, c’est bien assez… Il y a plus de chance de la tenir. Et pourquoi ne pas faire un plan d’action pour y arriver ? Il suffit d’inscrire sur une feuille de papier les étapes pour y arriver et planifier ce qu’il faut faire chaque semaine ou chaque mois pour atteindre l’objectif désiré, qu’il s’agisse de mieux manger, bouger davantage ou passer plus de temps avec ses enfants devant un jeu de société tel que Monopoly, Qwirkle, Uno ou encore The Crew. Et puis, il ne faut pas oublier de répartir ses efforts sur un temps limité. Au lieu de décider de ne plus fumer du tout du jour au lendemain, sans doute serait-il plus judicieux de diminuer au début sa consommation pour arriver à la fin de l’année à ne plus du tout toucher à la cigarette.

Compter sur les proches pour tenir sa résolution et ne pas avoir peur de l’échec

Nombreux qui abandonnent leur résolution rapidement après avoir échoué une ou deux fois. Et si la persévérance était un secret qui aidait à tenir ses bonnes résolutions ? Il est normal de chuter pour celui·celle qui essaie d’évoluer. Le tout, c’est de ne pas rester au sol et de vouloir se remettre en selle tout de suite. « Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente », disait Henry Ford. Après avoir échoué, il est possible de faire une pause et de se reprendre la semaine d’après.

Chaque effort mérite une récompense. C’est pourquoi, dès le début de l’année, il faut penser à ce qu’on aimerait s’offrir lors de l’atteinte de son objectif ultime. D’ailleurs, cette technique marche très bien avec les enfants. Quelque chose d’alléchant va leur donner envie de foncer, de surmonter les difficultés et de parvenir au but qu’ils se sont fixé ou qu’on leur a fixé. Un joli billet ou un scooter pour l’obtention du bac avec mention en motive plus d’un !

Et surtout, il ne faut pas oublier de parler de sa résolution autour de soi. Le soutien des autres sera précieux lorsqu’on doit atteindre un objectif important. D’ailleurs, rassembler des proches, des amis ou des collègues qui tiennent la même résolution aide à se motiver davantage à la tenir et réussir à surmonter toutes les difficultés ensemble.

Au fait, ne pas oublier que le premier jour de l’année à venir n’est pas forcément le premier janvier… Pourquoi pas le 15 ou le 20 ! À vous de décider si 2021 sera l’année de tous les changements ou une année comme les autres, covid ou pas.

Anna Guiborat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.