5 conseils pour que votre enfant soit propre à la rentrée

0
L’acquisition de la propreté est une condition préalable pour la rentrée à l’école maternelle. Si votre enfant ne va toujours pas sur le pot, ne paniquez pas ! L’été est la période idéale pour le lui apprendre !

1 – Aucun forcing

Pour l’enfant, devenir propre se passe avant tout dans la tête. Si votre petit n’est pas prêt à aller sur le pot, il ne faut pas le forcer au risque d’aboutir à l’effet inverse. Si vous voyez qu’après moult tentatives, votre bambin n’a qu’une envie, fuir cet objet, attendez quelques jours ou même quelques semaines, puis recommencez. N’en faites surtout pas une fixation ! Pour le·la préparer psychologiquement, lisez-lui des histoires. Tchoupi, Petit Ours Brun, L’Âne Trotro, P’tit Loup… ils vont tous sur le pot. Autre manière d’extérioriser l’explication : prendre une poupée ou un doudou en exemple en les installant sur le pot. Une couche-culotte aide également au déclic. Le célèbre pédiatre américain Thomas Berry Brazelton conseillait d’installer l’enfant sur le pot et de s’asseoir à côté de lui sur la cuvette des toilettes pour lui montrer que c’est naturel et que tout le monde va sur le pot. S’il ou elle refuse d’aller à la selle sur le pot, laissez-le·la faire caca dans une couche. Sinon, il·elle risque de se retenir et de devenir constipé·e. Quand il ou elle sera prêt, il·elle ira sur le pot lui·elle-même.

2 – Établir une routine

Peu à peu, installez votre enfant sur le pot à des heures régulières : au réveil, au coucher, après les repas et les collations. Évitez de lui donner un jouet ou un livre à ce moment pour ne pas le déconcentrer. Pour la même raison, ne choisissez pas un pot rigolo ou musical, il doit rester un objet fonctionnel, pas un jouet ! S’il ne se passe rien, laissez votre enfant se relever et ne manifestez pas de déception

3 – Toujours féliciter

À chaque nouveau petit progrès, félicitez votre enfant. Pas la peine d’aller jusqu’aux petits cadeaux, un simple « bravo ! » et un câlin suffisent. Vous pouvez aussi lui proposer de vider le pot lui·elle-même.une façon de se sentir plus grand.

4 – La culotte en tissu

Il·elle commence à utiliser le pot de plus en plus ? Passez à l’étape suivante et ne lui mettez plus de couches pendant la journée. De quoi le·la motiver à rester au sec et à se retenir car il·elle n’aimera certainement pas être mouillé·e. Mettez-lui des vêtements faciles à enlever et rappelez-lui souvent d’aller sur le pot. Bien sûr, au début, votre enfant salira quelques culottes. Ne mettez alors pas trop l’accent sur les petits accidents pour ne pas le décourager ! Surtout, n’oubliez pas d’enseigner les bonnes techniques d’hygiène très tôt et rappeler toujours à votre petit qu’il doit se laver les mains après être allé aux toilettes.

5 – Et la nuit ?

Votre enfant reste propre toute la journée et sa couche reste sèche pendant les siestes, voire la nuit ? Il est temps de la supprimer totalement ! Les toilettes devront être facilement accessibles et éclairées. Vous pouvez aussi mettre un pot au pied du lit de votre petit, s’il est trop loin des toilettes ou s’il a peur de se lever pour y aller tout seul la nuit.

Anna Guiborat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.