La Fondation Action Enfance a été créée en 1958 par Suzanne Masson, qui accueillait des orphelins de guerre pour leur donner du soutien matériel et affectif. Aujourd’hui, la Fondation est reconnue d’utilité publique. Elle travaille en coopération avec les Conseils généraux et les juges des enfants. Ces derniers décident de séparer les enfants de leurs parents afin de les protéger car 60 % d’entre eux ont subi des violences. La mission de la Fondation et de ses 469 éducateurs et psychologues est donc l’accueil, la protection et l’éducation des jeunes, de l’enfance à la vie d’adulte. Grâce à la Fondation, les frères et sœurs peuvent être regroupés au sein d’un même Village. Selon la décision du juge, les enfants sont autorisés soit à passer un week-end chez les parents, soit de les voir en sortie libre ou encore en présence d’un éducateur. L’association compte 15 établissements en France dont 11 Villages d’Enfants, trois foyers d’adolescents et services pour les jeunes majeurs et un foyer d’accueil et d’observation. Près de 700 enfants et adolescents ont retrouvé repères et équilibre grâce à Action Enfance. Le 8 août 2016, le 11ème Village d’Enfants de la Fondation Action Enfance a ouvert ses portes à Monts-sur-Guesnes, dans la Vienne.

Trois questions à Marc Chabant, directeur éducatif, projets et développement chez Action Enfance :

Comment Action Enfance s’inscrit-elle dans les décisions et les actions autour de la protection de l’enfance ?

Nous proposons un dispositif unique d’accueil d’enfants qui sont retirés à leurs parents sur une décision du juge : le Village d’Enfants. Les enfants restent chez nous pour une petite ou longue durée. Nous accompagnons aussi les familles en difficulté à domicile.

Les enfants qui vivent dans vos Villages ne sont-ils pas privés d’amour ?

Au sein de nos Villages, nous prenons soin et portons le souci de l’enfant. Nous sommes promoteurs de l’attachement. Nous demandons donc à nos éducateurs de travailler plusieurs jours consécutifs et de vivre avec les enfants. Ainsi, nous offrons aux enfants la possibilité de créer un lien dans le temps avec les éducateurs.

Une fois qu’ils quittent votre établissement, reviennent-ils vous remercier ?

Les anciens reviennent avec leurs enfants et leurs conjoints pour montrer l’endroit où ils ont grandi car le Village devient aussi leur maison. Un service de suite est aussi mis en place : coup de pouce économique, discussions… Il y en a bien sûr qui ne nous donnent pas de nouvelles car ils gardent une blessure du fait d’avoir été placés. Parfois, ils reviennent quand même nous voir au bout de 5-6 ans.

Laisser un commentaire