Zéro SDF d’ici dix ans, le plan ambitieux de la Fondation Abbé Pierre

0

Cet été, pour la 4ème année consécutive, les bénévoles et salariés de la Fondation Abbé Pierre ont sillonné les routes de France à bord du bus Abbé Road, afin de sensibiliser le grand public au mal-logement. Alors que plus de 2000 personnes meurent dans les rues de France chaque année et que le nombre de personnes sans domicile augmente de plus en plus, l’Abbé Road est aussi une occasion pour la Fondation de promouvoir son plan «Sans-domicile : objectif zéro». « Il est possible en France de mettre fin au scandale des personnes sans-domicile, en moins de cinq ans dans les villes petites et moyennes et moins de dix ans dans les métropoles », annonce la Fondation, qui propose plusieurs solutions. Au lieu de multiplier des hébergements d’urgence, la Fondation propose de se concentrer sur des logements plus adaptés pour que chacun puisse bénéficier d’un toit sans délai ni condition. Ainsi, la Fondation évoque les pensions de famille (destinées à des personnes exclues à faibles revenus et dont la situation sociale et psychologique ou psychiatrique ne permet pas d’avoir accès à un logement ordinaire) ; des logements indépendants avec un accompagnement social et sanitaire intensif pour des SDF ayant des troubles psychiques et/ou sortant de prison ; et les accueils de jour disposant de services de première nécessité. Elle exige également plus de logements, moins chers, pour les gens qui en ont le plus besoin et demande que 25% des logements sociaux deviennent accessibles aux ménages prioritaires. Concernant les migrants, qui font désormais partie d’une nouvelle catégorie de personnes sans-abri, la Fondation propose de faciliter les demandes d’asile en produisant davantage de places en Centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA). Enfin, la Fondation Abbé Pierre veut en finir avec les expulsions qui ne font qu’aggraver la situation. Elle évoque donc des aides alternatives qui sécurisent le logement : la Garantie universelle des loyers (GUL), les Fonds de solidarité pour le logement (FSL), l’aide à la quittance qui interviendrait en complément des APL ou en relais d’un FSL. « Pour réussir ce plan, six leviers principaux doivent être actionnés, avec une impulsion nationale appuyée sur une loi de programmation financière pluriannuelle, et une mise en œuvre locale qui associe bailleurs sociaux et privés, collectivités locales, associations, citoyens et bien sûr les personnes mal logées elles-mêmes », précise la Fondation. Pour soutenir ce projet, faites un don à la Fondation Abbé Pierre sur

www.fondation-abbe-pierre.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.