L’Œuvre d’Orient : quand les jeunes se mettent au service des chrétiens d’Orient

0

L’Œuvre d’Orient, une association d’assistance et de bienfaisance régie par la loi 1901, a vu le jour en 1856. Placée sous la protection de l’archevêché de Paris, présidée par le vice-amiral Pierre Sabatié-Garat et dirigée par Monseigneur Pascal Gollnisch, l’association soutient, en temps de guerre comme de paix, l’action des évêques, des prêtres et plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d’appartenance religieuse. La vocation de l’Œuvre d’Orient est de faire connaître en France la situation de ces communautés chrétiennes d’Orient, et de collecter des fonds pour participer au financement de leurs projets dans les domaines de l’éducation, des soins et de la pastorale. L’Œuvre d’Orient soutient ainsi plus de 1 200 projets dans 23 pays au Moyen-Orient, dans la Corne de l’Afrique, en Europe Orientale et en Inde. Pour prolonger son action et répondre à la volonté des jeunes Français – étudiants et jeunes professionnels – de s’engager, de se mettre au service, l’Œuvre d’Orient a créé en début de 2017 le pôle jeunes. Les jeunes volontaires sont envoyés en mission dans certains pays d’Orient, où ils répondent à des besoins exprimés par les partenaires locaux de l’association. Ils apportent ainsi leur aide dans des paroisses, des communautés religieuses et des associations, pour vivre avec les chrétiens de ces pays et les soutenir dans leur action auprès de tous. Les jeunes sont envoyés en mission principalement dans les domaines de l’enseignement et de l’action sociale auprès de petits enfants, de personnes âgées ou handicapées. Certains apportent une aide ponctuelle répondant aux besoins d’une communauté dans un domaine spécifique : bâtiment, communication, soutien administratif, etc. Les missions sont des missions courtes l’été (deux mois ou moins), ou des missions longues, de six mois à deux ans.

Deux questions à Tiphaine Behaghel, en charge du pôle jeunes

Quelles sont les conditions requises pour partir à l’étranger avec le pôle jeunes ?

Le pôle jeunes s’adresse à des jeunes de 20 à 35 ans. Il n’y a pas de sélection à proprement parler : nous essayons de répondre au mieux aux besoins exprimés par les communautés locales, et donc d’envoyer des volontaires dont l’esprit et les compétences correspondent aux besoins. Nous travaillons dans une logique d’envoi en mission, sans choix « sur catalogue » du pays. Nous cherchons des volontaires ouverts, généreux, prêts à s’engager, et faisons connaissance avec chacun afin de bien comprendre ce qui l’anime et de pouvoir l’envoyer au bon endroit. La mission se déroulant dans une congrégation catholique, le volontaire doit être prêt à participer à la vie de la communauté. En effet, en Orient, identité et religion sont très liées ; or l’Œuvre d’Orient étant une association chrétienne, les communautés attendent de nous que nous envoyions des volontaires de culture chrétienne, afin de faciliter leur intégration culturelle et leur permettre d’avancer dans un cheminement spirituel s’ils le souhaitent.

Quelles sont les motivations qui poussent les jeunes à partir à l’étranger avec l’Œuvre d’Orient ?

Elles sont diverses, mais un grand désir d’être utile est souvent moteur de la démarche. Certains postulent avant tout pour mettre à disposition leurs compétences professionnelles, d’autres pour découvrir un environnement culturel très différent ; d’autres encore pour partir à la rencontre de personnes qui partagent le cœur de leur foi chrétienne tout en la vivant et en l’exprimant différemment. Certains ont tout simplement besoin de faire une pause dans leur parcours étudiant, de s’éloigner de leur quotidien actif pour se recentrer sur l’essentiel, apprendre à se connaître eux-mêmes à travers la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.