Payer un séjour linguistique moins cher

0

Les séjours linguistiques sont indispensables lors de l’apprentissage d’une langue, les parents le savent. Il savent aussi que c’est un plaisir qui a un prix. Pour vous aider, Parenthèse a déniché tous les bons plans pour faire des économies…

  1. Comparer les organismes

Avant de choisir la destination idéale pour votre enfant, il convient de trouver votre organisme de séjours linguistiques. En faisant un tour d’horizon, vous verrez que tous les organismes ne proposent pas le même prix pour le même voyage. En effet, certains affichent des prix 10 % voire 20 % plus élevés. N’oubliez pas également qu’il faut aussi être sûr de l’organisme auquel vous confiez votre enfant. Vérifiez qu’il possède par exemple un label de qualité de la marque NF service (Afnor). À ce jour, six organismes sont concernés par ce label : Action Séjours, Cap Monde, Club Langues & Civilisations (CLC), EF (Education First), LEC et Nacel. En outre, vous pouvez également vous référer aux organismes qui font partie des deux fédérations professionnelles : L’Office (Office national de garantie des séjours et stages linguistiques) et l’UNOSEL. Enfin, vous pouvez regarder si certains organismes proposent des programmes de fidélité vous permettant d’économiser des frais de dossier et/ou de cumuler des points utilisables comme moyens de paiement. Et n’oubliez pas les réductions. Par exemple, ESL propose une réduction de 80 euros par personne si deux personnes de la même famille partent en même temps (pas forcément au même endroit). Parfait pour une fratrie !

  1. Bien choisir LA destination

Contrairement à ce que vous pouvez penser, certaines destinations au sein d’un même pays peuvent être bien plus onéreuses que d’autres. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à comparer le coût de la vie dans certaines villes. Par exemple, en Angleterre, un séjour linguistique à Londres sera plus coûteux qu’un séjour linguistique à Oxford, Cambridge ou encore Manchester… Autre petit secret, Malte, où l’on peut aussi apprendre l’anglais, est en général la destination la moins chère du catalogue des organismes de séjours linguistiques.

  1. Réserver LE séjour linguistique en avance

Une fois que vous avez choisi la destination parfaite pour votre enfant, il faut réserver le plus tôt possible votre séjour linguistique. Ainsi, vous bénéficierez de meilleurs tarifs. Certains organismes de séjours linguistiques offrent d’ailleurs 10 % de réduction si vous réservez avant le 31 décembre. En plus, si le transport n’est pas compris dans votre formule, vous pourrez économiser un peu d’argent en achetant les billets d’avion ou de train à un prix plus avantageux.

  1. La chasse aux subventions !

N’oubliez pas, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pour envoyer votre enfant à l’étranger. Pour ce faire, renseignez-vous tout d’abord auprès de votre comité d’entreprise. Il finance parfois une partie des voyages de ce genre. Vous pouvez également demander de l’aide à votre mairie. Certaines ont des enveloppes destinées à des séjours linguistiques. La Caisse d’allocations familiales (CAF) finance aussi les vacances de certaines familles et de leurs enfants à l’aide de bourses ou de chèques vacances.

  1. Opter pour un échange

Si vous pensez ne pas pouvoir payer cette année le voyage de votre enfant, ne baissez pas les bras, des solutions existent. Par exemple, le Youth Exchange du Rotary Club, ouvert aux jeunes de 15 à 19 ans, propose des échanges. Une solution économique et efficace puisque vous n’aurez qu’à payer le billet aller-retour, l’assurance voyage, les frais de passeport et de visa (si besoin) et donner un peu d’argent de poche à votre adolescent pour qu’il puisse se payer des extras et des excursions. Le Rotary est présent dans plus de 150 pays. La durée des séjours varie de quelques jours à une année scolaire. Pour pouvoir partir à l’étranger avec le Rotary, votre enfant doit envoyer une lettre de candidature au Rotary Club le plus proche de chez vous. Ensuite, il passera des entretiens individuels. De bons résultats scolaires, une aptitude au leadership et une grande ouverture d’esprit sont fortement appréciés. Comme il s’agit d’un échange, n’oubliez pas que vous devrez à votre tour recevoir un jeune chez vous pour la même durée. Sur le site de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) vous trouverez différentes propositions d’échange pour votre enfant.

Anna Ashkova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.