Dons aux associations : où va votre argent ?

0
Toute l’année, a fortiori pendant les fêtes, nous recevons une avalanche de sollicitations de la part d’associations toutes plus estimables les unes que les autres. On donne, mais… « à quoi servent précisément mes dons ? ». On est allé voir sous le formulaire à cocher.

Les associations sont appelées à une transparence maximale. Chaque année, elles doivent publier et/ou envoyer à leurs membres donateurs un rapport financier qui explique la répartition de l’emploi du budget annuel. Lequel, la plupart du temps, se voit divisé en « missions sociales » (ou équivalent : dépenses terrain, coûts directs, etc.), frais de recherches de fonds et frais de fonctionnement (ou coûts de support, indirects…). En outre, une charte de déontologie existe – avec le label Don en confiance – pour enterrer les erreurs de gouvernance du passé en matière de gestion des financements. Plus de 90 associations sont labélisées Don en confiance.

Un petit tour sur le site des associations pour tout comprendre

Certaines associations détaillent sur leur site quasiment à l’euro près leurs dépenses. Si vous allez vous connecter sur le site de l’Aide à l’Église en détresse ou encore sur celui de La Croix rouge, vous allez pouvoir consulter une liste de projets et le montant nécessaire pour qu’ils aboutissent. Vous pourrez ainsi choisir le projet que vous voulez soutenir. De son côté, Vaincre la mucoviscidose indique sur son site : « 50 € = soutien et accompagnement du patient post-greffe, 100 € = financement d’un kit de matériel respiratoire pédiatrique, 300 € = trois jours de présence d’une infirmière dans un CRCM, 500 € = financent le travail prometteur d’un chercheur. » Sur le site de Solidarités international, un message similaire s’affiche : « Vos dons en action. » L’association humanitaire explique qu’un don de 35 euros offre à une famille un kit de « dignité ». Tandis qu’un don de 65 euros fournit cinq filtres à eau pour cinq familles au Bangladesh. La plupart des associations chiffrent ainsi la « valeur » du don, y compris bien sûr les associations d’aide aux animaux – Fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis, IFAW, Wellfarm, SPA, etc. Bien sûr, votre don précis de 50 euros ne va pas servir directement à acheter une niche ou procurer un repas, il ne s’agit que d’imager la valeur du geste.

Contrairement à la Fondation Visio, reconnue d’utilité publique, pionnière dans le développement des nouvelles technologies d’aide au déplacement. Elle supervise la fabrication de la canne blanche électronique, avancée majeure pour l’autonomie et le confort de vie des déficients visuels. Le coût moyen par canne remise est de 5 000 euros (matériel, formation et suivi de la personne). Sur le site de la Fondation Visio, il est possible de faire le don exprès pour ce projet.

Dons en nature !

Si vous voulez être sûr à 100 % de la destination de votre argent, il n’y a rien de mieux que de l’utiliser vous-même par des dons en nature à l’association de votre choix. De nombreuses associations acceptent par exemple des dons alimentaires. Parmi les plus connues, vous trouverez Les Restos du cœur, le Secours populaire, la Banque alimentaire…
Souvenez-vous : ces dons ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66 % voire 75 % du montant versé, selon l’association choisie, dans la limite de 20 % du revenu imposable. n

Anna Guiborat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.