L’éducation est aussi une affaire de philosophie ! Si le philosophe-roi gouverne la cité idéale selon Platon, le parent-philosophe, lui aussi, accomplit une mission des plus difficiles… avec sagesse à toute épreuve. dans quelle tradition philosophique vous inscrivez-vous ? Aperçu des pensées sur l’éducation de quelques philosophes incontournables.

L’éducation doit rendre l’homme meilleur et l’amener à penser par lui-même. Platon part du principe que pour apprendre, il faut d’abord « désapprendre », s’affranchir de nos opinions et inclinations pour s’éveiller à la Réalité et au Vrai. Il faut apprendre à aller au-delà des apparences.

L’homme heureux est un homme éduqué : seul l’homme vertueux peut être heureux et seule l’éducation permet d’acquérir la vertu. Ce n’est que par l’éducation que le bonheur devient accessible. Ainsi, le bonheur s’enseigne.

Il faut être ferme avec les enfants et ne pas hésiter à les punir quand cela est nécessaire. Les principes moraux doivent être enseignés dès le plus jeune âge. L’homme doit s’insérer dans l’ordre voulu par Dieu en menant une vie morale : son rôle est de connaître et aimer le Créateur.

Il faut respecter et encourager les talents et intérêts innés des enfants car très jeunes, ils ont déjà des préférences, des aspirations et sont capables de raisonner !

L’éducation a pour but de former des hommes et non des spécialistes. Il faut donner aux enfants une culture générale et humaine et non un savoir confinant au pédantisme. Comme Montaigne l’affirme dans un adage bien connu, mieux vaut « une tête bien faite qu’une tête bien pleine ».

Le rôle de l’éducateur ou des parents n’est pas d’instruire l’enfant, mais de le guider. L’enfant s’instruit par lui-même en regardant la nature. Il est important qu’il apprenne à se débrouiller seul, ainsi deviendra-t-il un homme libre et autonome.

Pour Kant, on ne naît pas homme, on le devient. L’éducation a précisément pour but de conduire l’homme vers sa propre humanité. Elle lui permet de faire l’apprentissage de la liberté.

Famille et école ont des rôles bien distincts mais complémentaires: ce sont les deux piliers de l’éducation. Parce qu’elle est en retrait par rapport à la vie et à la société, l’école permet de développer un regard critique sur celles-ci.

L’éducation vise à former des hommes et à faire passer les individus de l’enfance à l’âge adulte. Pour cela, l’éducateur se doit de développer le goût de l’effort et de la persévérance chez le jeune qui lui est confié.

L’éducation est en crise. Ne pouvant se passer ni de l’autorité ni de la tradition, elle est actuellement confrontée à un monde qui n’est structuré ni par l’une ni par l’autre.

Laisser un commentaire